L'Atelier d'AngelMJ


Poster un commentaire

Bilan 2016 : Tipeee et Contreparties

Bonjour à tous,

La fin d’année arrivant à grand pas, c’est l’heure d’entamer la valse des articles bilans. On va démarrer en parlant de l’année 2016 sur Tipeee.

Comme je l’avais annoncé en Mars dernier, je suis dans une période particulière car j’essaie de vivre de mes créations sur Internet et de ma société entant qu’illustrateur. J’ai donc mis en avant le Tipeee afin d’y sensibiliser le public. J’ai été très heureux de vous voir de plus en plus nombreux à me soutenir (une quinzaine de personnes début 2016 pour finir l’année avec plus de 30 personnes me soutenant tous les mois) avec une moyenne de tips récoltés de 380€ par mois (dont un gros pic de dons à l’arrivée de Japan Expo). Je n’atteins pas encore l’objectif que je me suis fixé (550€ par mois), mais mine rien on s’en approche. Il reste encore un an pour y arriver donc je ne lâche rien :)

Vos tips m’ont en tout cas énormément aidé cette année : j’ai pu faire l’acquisition de matériel pour me filmer, le coût du stand Japan Expo a été réduit (ainsi que la création des goodies) et surtout, vous avez été d’une aide non négligeable pour l’achat de ma Cintiq (dont je ne pourrais plus me passer désormais). Bref grâce à vous, je suis bien équipé pour continuer à vous proposer du travail de qualité et votre générosité fait vraiment plaisir à voir.

Pour l’année 2017, je vais me concentrer sur un objectif : Japan Expo 18e impact. En effet, ce sera peut être ma dernière grosse JE (si je dois chercher un travail d’ici début 2018, pas dit que je sois dispo pour les 4 jours) et j’aimerais vous proposer des nouveautés sur le stand. Les paliers sur Tipeee seront donc principalement consacrés à cet évènement (plus que 7 € pour atteindre celui de ce mois-ci, je croise les doigts). Plus il y aura de paliers franchis, plus il y aura de nouveaux goodies (et croyez moi, je vais tenter de mettre le paquet). On en reparle en détails si on passe le palier de Décembre ;)

Pour terminer, voici un récapitulatif des contreparties réalisées durant cette année 2016. Encore une fois merci pour vos dons, qu’ils soient uniques ou réguliers (le programme de fidélité semble vous plaire en tout cas). J’espère que l’année 2017 sera tout aussi fructueuse ! À bientôt les gens :D

bilan2016_15On commence avec les chibis qui sont au nombre de 29. C’est la contrepartie la plus demandée car la plus accessible financièrement. N’oubliez pas cependant que vous pouvez cumuler les petits tips pour arriver à obtenir un dessin (c’est le cas par exemple pour le dessin avec une étoile). En tout cas, c’est toujours très amusant de faire ce genre de contreparties, surtout que c’est souvent pendant les lives Twitch.

bilan2016_25On passe ensuite aux contreparties Portrait (plan rapproché) qui représentent 22 dessins. J’ai eu des demandes très variées ici, certains portraits étaient super intéressants à faire (surtout les portraits de personnes réelles, c’est toujours un défi d’essayer de trouver les particularités de chacun et les retranscrire avec mon style).

bilan2016_50Enfin les Portraits en plan américain (jusqu’à la taille). J’en ai réalisé 11 cette année, sans compter les 4 dessins Premium venus récompenser les tipeurs les plus fidèles (j’en ai 10 à faire pour début d’année prochaine, ça va être sportif !). Même si certains m’ont fait suer (coucou les personnages en armure), ce sont les contreparties les plus intéressantes à faire et celles où je m’éclate le plus. Et ici aussi, pas mal de diversités (ne surtout pas hésiter à faire des demandes originales, c’est souvent les plus fun à faire).

 

Publicités


2 Commentaires

Le Point de Décembre 2016 : Promotions de Noël, Tipeee et Japan Expo 2017

Bonjour à tous,

Après une petite semaine de repos (j’en avais grandement besoin), nous revoici pour le dernier mois de l’année (quoi déjà ? T’es sérieux le temps ?!). Pas mal de choses au programme donc allons y par étape :

Promotions de Noël

promogoodies

Pour commencer, sachez que les goodies de la boutique Tictail sont en promotion pour les fêtes. Vous aurez la réduction automatiquement au moment de votre commande.

Donc profitez-en, c’est peut être la dernière occasion d’avoir les cartes Collector (il n’en reste qu’une vingtaine du Patron). À noter que les Tipeurs ont une réduction supplémentaire, le code est disponible sur la page ici.

Tipeee & Japan Expo 2017

tipeeedec

On va parler maintenant de Japan Expo 2017 qui sera l’objectif principal du Tipeee pour les mois à venir.

Les dossiers sont déjà disponibles et je compte fournir le mien d’ici quelques jours. Les tips du mois de Décembre m’aideront à payer l’emplacement et les suivants serviront pour la création des nouveaux goodies. Grâce aux tipeurs réguliers, il ne manque que 100€ pour atteindre l’objectif donc on croise les doigts :)

Sachez que je vais vraiment mettre les petits plats dans les grands pour cette édition et vous réserve quelques surprises.

Ha ! Et dernier point concernant Tipeee : les tipeurs réguliers vont bientôt recevoir les infos concernant les cadeaux du programme de fidélité. Donc pensez bien à aller sur la page et vérifier vos mails dans les jours à venir.

 

Ce sera tout pour ce point de Décembre 2016. De mon côté, je continue d’avancer les commandes, la dernière analyse SLG ainsi que le fanmade sur Maître Panda. Et j’espère aussi arriver à alimenter un peu plus le blog en chroniques, surtout que j’ai vu pas mal de choses au cinéma ces derniers jours.

A bientôt les gens ! :D


Poster un commentaire

Concours Cynthia : Retours et résultat

Bonjour à tous,

Petit article pour revenir plus en détails sur le concours de dessin autour de Cynthia, ma tablette graphique. Vous avez été plus de 160 à participer à ce dernier et je vous avoue que je ne m’attendais pas à tant de propositions. En tout cas, l’idée d’humaniser Cynthia vous a visiblement inspiré car j’ai eu droit à des dessins avec beaucoup de bonnes idées. Malheureusement, il ne pouvait en rester qu’une et il a fallu faire un choix.

Comprenez bien que si cela ne tenait qu’à moi, j’aurais récompensé plusieurs participants. Cependant le but était de trouver une apparence canonique pour Cynthia, je ne pouvais donc faire qu’un seul choix. C’est pour cela que j’ai tenu à laisser un commentaire sur chaque dessin (vous pouvez les lire dans la description de cet album Facebook), histoire que vous ayez tous un retour sur vos propositions et que vous soyez encouragés.

Ce concours représente quelque chose pour moi. Car en vous invitant à imaginer un personnage qui trouvera sa place au côté de mon avatar, vous participez à l’évolution du blog. Pour rappel, la création d’une version humanisée de Cynthia entre dans un processus de refonte de mon univers et sera suivie par une nouvelle version de mon avatar, ainsi que l’apparition d’une mascotte (pas avant 2017 par contre, je finis d’abord le fanmade du Panda).

Mais assez bavardé, voici donc le dessin que j’ai choisi et qui devient donc l’apparence officielle de Cynthia :

103-genext

Histoire de vous expliquer mon choix, j’ai eu un vrai coup de cœur pour la manière dont la participante a imaginé le personnage. Le plus important était que l’origine de Cynthia (une tablette Cintiq) soit clairement visible. Sur ce point, Genext a été très subtile en apposant les différents éléments de la tablette sur les vêtements. Les pavés tactiles sur les épaules, l’écran dans le dos, les boutons sur le pantalon… C’est à la fois très discret mais bien intégré. Ajoutez à cela les couleurs placées judicieusement et de manière fidèles à l’objet d’origine. De plus, la manière de penser la coupe de cheveux ainsi que l’oeil m’a beaucoup plu.
En termes de personnification, beaucoup d’autres dessins fonctionnaient tout autant. J’ai pris ma décision en me fiant à mon feeling. Car en plus de respecter les codes visuels de la tablette, j’ai aimé le personnage dépeint. Une jeune adolescente, petite et un peu garçon manqué, avec un air espiègle. Imaginez Cynthia avec cette apparence m’a alors paru comme une évidence et c’est pour cela que je l’ai choisi.

J’ai donc maintenant hâte de l’utiliser et de vous la présenter (sans doute aux travers de petits strips). À noter que je réaliserai le premier dessin officiel de Cynthia lors d’un live Lundi 7 Novembre 2016 à partir de 20h30.

Encore merci à tous pour votre participation. Visiblement ce genre de démarche vous plait et vous motive donc j’essaierai d’organiser d’autres concours avec de nouveaux lots à la clé (faudra d’ailleurs que je crée de nouveaux goodies pour ça °^°). A très bientôt !


2 Commentaires

Stranger Things : Classique ? Et alors ?

Durant mes vacances quelques peu forcées de cet été, j’en ai profité pour farfouiller un peu Netflix à la recherche de nouvelles séries. J’ai ainsi pu attaquer diverses productions telles que iZombie, Bojack Horseman, Sense8 ou encore Supernatural (dont on me rabat les oreilles depuis un moment). Mais, ici, il ne sera question d’aucune d’entres elles (je ne les ai pas encore fini…) vu que l’on va s’attarder sur Stranger Things qui a visiblement cartonné cet été.

L’histoire se déroule dans le années 80 et se concentre sur un groupe de 4 jeunes garçons. À la suite de la disparition de l’un d’entre eux, ils vont faire la connaissance d’une mystérieuse jeune fille aux étranges pouvoirs, semblant être la clé pour retrouver leur ami, mais aussi comprendre les évènements se déroulant dans leur petite ville de l’Indiana.
Si comme moi vous faites parti de cette génération née entre 1980 et 1990, vous allez vite vous rendre compte de Stranger Things vous fait, dès les premiers épisodes, gravement du pied. Que ce soit l’esthétique, la bande originale, les décors, l’ambiance générale, etc. tous fait référence au cinéma et à la littérature de la fin du XXe siècle.

C’est un parti pris complètement assumé car la série ne renie ses inspirations à aucun moment. Le tout baigne dans une atmosphère volontairement old-school, avec ses couleurs automnales, sa musique rock et sa colorimétrie aux contrastes très prononcés. Cela se voit également au niveau du fond avec la structure du scénario et les personnages, qui rappellent constamment les œuvres de Spielberg ou encore les romans de Steven King.

Il en résulte à la fois force et faiblesse. Force dans le sens où le tout rend terriblement nostalgique, que l’on se sent un peu comme dans un cocon quand on regarde la série et que l’on a l’impression de déguster un de ses goûters qui représentaient les plaisirs simples de notre enfance.
Faiblesse cependant au niveau de la trame et de ses personnages qui, à vouloir trop coller aux codes de l’époque, rendent certaines situations convenues voir caricaturales (je pense par exemple au personnage de Nancy et à tout se qui gravite autour d’elle niveau personnages et scénario). De plus, pour peu que vous ayez un minimum de culture cinéma ou littéraire, la trame ne dispose d’aucune surprise en particulier. L’œil averti repérera les quelques facilités scénaristiques, ainsi que les artifices classiques pour maintenir suspense et secrets de polichinelles.

Ceci étant dit, ce côté classique et convenu ne dessert pas tant que ça la série. En effet Stranger Things déborde de bonnes intentions et si on peut parfois regretter que les réalisateurs se planquent ouvertement derrière la carte de la nostalgie, la magie opère. L’histoire se suit sans problème et on arrive à s’attacher à toute la petite troupe, excusant ainsi le jeu d’acteur approximatif de certains enfants. Il y a même quelques éléments très bien trouvés comme par exemple le coup des ampoules ou l’esthétique de certains environnements.
Ainsi on s’enfile les épisodes sans aucune difficulté. Via son format court, la série n’étire pas sa trame inutilement et on atteint le dénouement sans que l’ennui n’est pu venir nous chatouiller les orteils. Et même si les éléments pour une éventuelle suite (confirmée depuis) sont insérés un peu maladroitement, on passe un véritable bon moment devant son écran.

J’ai ainsi fortement apprécié le visionnage de Stranger Things, et ce malgré certains situations très convenues qui m’ont parfois fait lever les yeux au ciel. Donc si vous avez la possibilité de la voir, je vous la conseille sans aucun problème. Si effectivement la série a du mal à se démarquer sans agiter la carotte de l’effet rétro, ce n’est pas pour autant qu’elle n’arrive pas à faire bonne impression. Les intentions de réalisation sont louables, l’histoire se veut simple à suivre et le tout arrive à trouver un équilibre entre nouveautés et références. Et même si ces aspects semblent créer le débat quant à la légitimité de son succès, je pense que lui consacrer quelques heures ne sera pas du temps perdu. À voir.

elevation


2 Commentaires

Le Point de Septembre 2016 : Analyse SLG, Fanmade, Cintiq et Mangalaxy

Hello les gens,

En cette semaine de rentrée (et bien qu’il me reste encore quelques jours de repos), il est plus que bienvenu de faire le point sur les divers objectifs et annonces de ce mois de Septembre. Allons-y sans ménagement.

AnnonceSLG

On commence par la prochaine vidéo d’analyse SLG qui sortira au cours de la semaine prochaine. Se focalisant sur l’évolution de la série depuis son commencement, elle m’a demandé plus de 2 semaines de travail. Après le revisionnage de l’intégralité des vidéos avec prise de notes, la rédaction du script et le tournage, il ne me reste plus que le montage afin de la finaliser.
Vos retours sur la première analyse ont été très positifs, j’espère donc que cette nouvelle vidéo vous satisfera également. Je m’y suis beaucoup d’investi car j’ai cherché à être le plus complet et le plus juste vis-à-vis du travail de Mathieu. Bref, j’ai hâte que vous voyez ça.

PandaTrailer

Maintenant, quelques infos sur le prochain fanmade consacré à Maître Panda. J’ai quasiment terminé d’écrire les paroles et j’attaquerai les dessins ce mois-ci. Je ne suis pas en mesure de vous fournir une date de sortie car je veux m’accorder le temps nécessaire pour la réalisation de cette vidéo qui est en gestation depuis pas mal de temps.
Il s’agit sans doute de mon fanmade le plus ambitieux, autant au niveau du chant que des dessins. J’espère de tout cœur qu’il vous plaira, d’autant plus que je sais qu’il est très attendu.

Prout

Quelques mots maintenant concernant Tipeee. Les mois de Juillet et Août ont été très calmes niveaux tips, choses compréhensibles en période estivale. Je n’avais pas fixé d’objectif particulier depuis Japan Expo, mais voici celui de cet automne :

Afin de gagner en temps et en efficacité, j’ai décidé d’investir d’ici quelques semaines dans une tablette Cintiq 22HD. J’ai longtemps hésité à faire l’acquisition de cet outil dû à l’investissement financier qu’il représente. Mais face à une demande de plus en plus grande niveau commande (j’en ai plus de 5 rien que pour le mois de Septembre) et vu le nombre de dessins que je dois sortir pour le fanmade (plus d’une centaine, dont des animés), je pense que le moment est venu de m’équiper.
Les tips des mois à venir m’aideront donc à financer la tablette. D’ici là, je vais trouver la meilleure offre et commencer à m’exercer dessus le plus rapidement possible, un temps d’adaptation étant visiblement nécessaire.

N’oubliez pas que le système de fidélité est toujours d’actualité et que les tipeurs réguliers ont déjà commencé à bénéficier de leurs avantages (envoi de goodies inédits, dessins Premium, etc.). En tout cas, merci encore pour vos tips et votre soutien, c’est grâce à vous que je peux vivre de mes projets actuellement.

logo

Enfin dernière petite info : je serai présent les 24 et 25 Septembre 2016 au Festival Mangalaxy de Valence. Vous pourrez me rencontrer tout le WE à mon stand pour discuter, dessiner, faire dédicacer, acheter des goodies, etc.

Ce sera tout pour ce point de Septembre qui s’annonce comme un mois riche en nouveautés. Le blog de son côté va aussi reprendre son rythme de croisière. Reprise également des lives sur Twitch à partir du Lundi 12 Septembre. Sur ce, à très bientôt pour la suite.


Poster un commentaire

L’Atelier d’AngelMJ : 2016, une année particulière

Bonjour à tous,

C’est un peu calme en ce moment sur le blog, mais j’ai une bonne excuse. Après la sortie du fanmade, je me suis accordé une petite semaine de vacances. Il fallait que je mette en place certaines choses.
2016 sera une année particulière pour moi, car je vais tenter de vivre de mes créations. Etant au chômage depuis Décembre 2015 et souhaitant enfin faire un métier qui me plait, dans lequel je veux m’épanouir – j’ai pris la décision de me mettre à mon compte pendant un an.

PP2016

De ce fait, je suis officiellement ouvert aux commandes (vous pouvez me contacter via ce formulaire). De plus, je vais redoubler d’efforts pour vous fournir un maximum de contenu sur le blog, mais aussi sur la chaîne YouTube. Si mon travail vous plait et que vous souhaitez m’encourager dans cette démarche, vous avez aussi la possibilité de me soutenir via Tipeee, que ce soit de manière occasionnelle ou régulière. Je vous laisse jeter un oeil à ma page. Vous verrez, il y a des contreparties !

Je vous rappelle que vous pouvez également acheter différents goodies sur mes boutiques en ligne : les cartes postales et les t-shirts. Je vais faire en sorte qu’il y ait des nouveautés assez régulièrement.

Si vous voulez plus d’infos, j’en parle en détails dans cette vidéo :

Et enfin, à cette occasion, le blog fait peau neuve avec une nouvelle bannière.

Sur ce, je vous laisse et j’espère que mes projets de cette année vous plairont.


8 Commentaires

Yatuu : Militer en BD

Cette année, j’ai pris quelques bonnes résolutions. La première est de me remettre à regarder des séries TV (merci NetFlix) et la seconde et de recommencer à parler un peu de BD sur le blog. Parce que mince, vu le nombre de BD que je consomme par mois, c’est quand même un comble de ne pas arriver à prendre le temps de vous parler de certains titres ou de certains auteurs. Voici donc une nouvelle chronique BD qui j’espère sera la première d’une longue série. Je souhaite commencer par une dessinatrice dont j’admire le travail depuis un bon moment : Yatuu.
J’ai découvert Yatuu en 2012, lorsque j’ai ouvert ce blog. La jeune dessinatrice a tout de suite fait partie de mes blogueuses préférées. Avec son trait cartoon aux influences manga complètement assumées, j’ai rapidement adhéré à son univers et au ton général de ses strips. Pourtant, cela aurait pu se passer autrement, vu le côté assez militant de son travail.

Je vais en effet vous confesser quelque chose, j’ai beaucoup de mal avec le militantisme, et ce quelque soit le sujet. J’aime me forger un avis et je reste très ouvert à l’idée le faire évoluer en fonction de mes rencontres et de mes découvertes. J’ai par contre beaucoup de mal lorsque l’on cherche à m’imposer une vision ou que l’on essaie de me mettre dans une petite case parce que je pense tel ou tel truc. Raison pour laquelle je ne me reconnais jamais complètement dans un mouvement.
Et pourtant avec Yatuu ça passe. Je ne sais pas si c’est dû à son humour, à sa manière d’aborder les différents sujets ou tout simplement à son trait qui me plait beaucoup. Mais toujours est-il que sur tous les thèmes qu’elle a pu aborder, elle m’a toujours semblé taper juste sans entrer dans la facilité ou la caricature grotesque. Je vous propose donc de découvrir son travail au travers de ses différents albums.

Yatuu_Albums

Pour commencer, il y a eu Moi, 20 ans, diplômée, motivée… exploitée. Dans ce premier album, Yatuu aborde le sujet des stagiaires en communication visuel et leur exploitation par les boites de com. Entre emplois fictifs, promesses de CDD/CDI jamais tenues, abus de pouvoir et autres joyeusetés, la dessinatrice expose ses débuts et déboires dans le milieu, non sans humour, même si certaines situations ont dû la faire rire jaune sur le moment. Si le dessin est encore un peu hésitant (et qu’il faut adhérer à son style très deformed), le propos n’en reste pas moins drôle et intéressant (pour avoir côtoyé un peu cet univers, je ne suis guère surpris par le contenu de cet album). Un premier coup d’essai réussi selon moi, qui demeure une bonne mise en bouche.

Est apparu ensuite Génération mal logée. Dans cet ouvrage en deux volumes (qui existe en intégral depuis), Yatuu laisse les anecdotes pour une fiction traitant de la difficulté à se loger sur Paris. Sur toute la collection, il s’agit du titre que j’aime le moins. Si l’humour est toujours au rendez-vous et que les anecdotes font sourire et/ou surprennent (loyer en nature… sérieux ?!), le passage a la fiction ne se fait pas si simplement. En effet, si le premier tome se lit relativement bien, le second qui tend plus à développer les personnages qu’à multiplier les anecdotes, m’a paru relativement poussif et se termine un peu en queue de poisson. Ainsi, même si le thème est très intéressant et que l’ensemble se lit, j’ai trouvé l’histoire un peu molle et je suis resté sur ma faim. Mais ça reste selon moi la seule ombre au tableau de la collection, car les albums à venir sont des petites pépites.

En 2014, Yatuu s’est lâchée et a sorti 2 albums : Hé! Mademoiselle! qui traite du harcèlement de rue et Sasha qui se penche sur le harcèlement au collège. Année à thème donc. Pour le premier ouvrage, j’avoue y être allé à reculons. Le harcèlement de rue, c’est un peu le sujet à débat de 2014 dont on a parlé jusqu’à l’écœurement (ce que je trouve plutôt dommageable car le sujet reste sérieux et important). J’avais donc peur de l’effet de mode (c’est un peu triste dit comme ça, mais on en est là) et que la dessinatrice tombe malgré elle dans le cliché. Mais c’est ici que réside la force de Yatuu : se servir habilement de l’humour pour traiter un sujet polémique. Et je me suis vraiment bidonné en lisant cet album. Les gags fonctionnent, tout le monde en prend pour son grade et on sent une volonté de ne pas faire de généralités, autant du côté des garçons que des filles. Il y a une vraie justesse dans le propos et on sent l’envie de dénoncer la pratique sans passer pour une donneuse de leçon.
Sasha est clairement dans la même veine, bien que le format diffère un peu. On suit donc les aventures de la jeune Sasha qui subit des brimades au collège à cause de son apparence et son caractère de garçon manqué. Malgré encore une fois un sujet sensible, Yatuu décide de l’aborder sous un autre angle : bien que Sasha soit la victime, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. L’auteure propose ainsi des situations certes rocambolesques, mais qui suffisent à donner une crédibilité au récit tout en évitant de tomber dans le pathos. Et c’est encore une fois une réussite tant l’album (qui sent quand même vachement le vécu…) est agréable à lire.

Et enfin, dernier ouvrage en date : Pas mon genre! qui traite, je vous le donne en mille, du genre masculin/féminin. Dans la catégorie sujet casse-gueule, je crois qu’on est en tête de peloton. Cet album, j’ai vraiment hésité à l’acheter. Pas que je ne fasse pas confiance à Yatuu, mais le sujet à tendance à m’agacer, tellement j’entends tout et n’importe quoi dessus. Mais en tant que fan de la dessinatrice, je ne pouvais pas faire l’impasse dessus. Et heureusement que j’ai franchi le pas : cette BD est ma préférée de toute. Oui oui.
Car Yatuu a choisi le mode de narration le plus juste selon moi : parler de sa propre expérience. Ici pas de théorie, de suppositions ou d’idées reçues. La dessinatrice nous raconte son histoire, ses mésaventures et son quotidien. Pas de leçon de morale ni rien qui s’y apparente. Juste le témoignage sincère d’une jeune femme qui a toujours eu du mal à se reconnaître dans les codes imposés par la société. Et bien que l’humour soit toujours au rendez-vous, on sent quelque chose de très sincère et intimiste dans cet album, qui rend ainsi le propos bien plus recevable et, de mon point de vue, lui donne toute son identité et sa valeur.

Bref, vous l’aurez compris, j’aime énormément le travail de Yatuu. C’est une de mes plus belles découvertes francophones et je vous encourage à vous y intéresser. Peut être que vous n’accrocherez pas à tous les sujets, ni à son style très typé manga qui pourrait en rebuter certains. Mais ce serait passer à côté du potentiel que renferment ses ouvrages, que ce soit en termes d’humour ou d’approche. Donc foncez !

Et vu que le style s’y prête, voici une version Chibi de Yatuu par votre serviteur °^°

YatuuBD