L'Atelier d'AngelMJ


Poster un commentaire

Analyses SLG – Analyse 02 : L’évolution de la série

Après le blog, il est temps pour la chaîne YouTube de faire sa rentrée à son tour. Je vais donc me remettre sur mon rythme d’une vidéo par mois, et on lance les festivités avec une nouvelle analyse SLG qui se concentre sur l’évolution de Salut Les Geeks depuis sa création.

J’avais commencé petit avec ma première analyse, en m’attaquant à un seul épisode. Mais avec cette nouvelle vidéo, le travail a été bien plus conséquent. Souhaitant vous proposer une analyse de qualité, j’ai revisionné l’intégralité des vidéos de la chaine de Mathieu SOMMET, le tout en prenant des notes et en lisant la plupart des commentaires de certaines d’entre elles (surtout des dernières saisons à dire vrai, je me voyais mal lire les commentaires de plus de 130 vidéos…).
Ajoutez à cela l’écriture du script, le tournage, la voix off et le montage, cette analyse représente facilement un mois de travail. Je ne m’attendais pas à ce que cela prenne autant de temps et d’énergie et j’avoue que j’en tirerai les leçons pour la prochaine fois (comme par exemple anticiper le temps d’encodage bien plus important que pour un clip de 4 minutes !).

Toujours est-il que la vidéo est enfin là. J’espère que vous en apprécierez le contenu car j’ai vraiment cherché à vous proposer une analyse sympa à suivre et avec un fond intéressant. Dans tous les cas, j’attends vos retours dans les commentaires. Bon visionnage !

Publicités


5 Commentaires

La Chaîne de Bruce (e-penser) : Simples pensées

On va jouer cartes sur table : je ne suis pas un fan de science. Les maths, la physique, tous les trucs avec des chiffres et des symboles ont tendance à me désintéresser (si j’avais écouté ma conseillère d’orientation, je serais allé en L…). En plus, moi qui aime beaucoup les univers oniriques et fantastiques, la science a tendance à vouloir tout rationaliser et c’est parfois agaçant (laissez-moi apprécier Lucy et Interstellar bordel!). Pourtant, nous allons parler aujourd’hui d’une chaîne YouTube dont le contenu est exclusivement tourné autour des thématiques scientifiques; celle de e-penser. Que se passe-t-il donc? Qu’est ce qui fait que j’ai réussi, malgré mes réticences, à m’intéresser aux travaux de Bruce BENAMRAN ?

Pendant longtemps, Bruce n’était pour moi qu’un mystérieux personnage qui faisait moults caméos dans les vidéos des autres vidéastes que je suivais, connus ou non. Au bout d’un moment, inévitablement, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus. Je me suis donc retrouvé sur sa chaîne et en ai découvert le contenu. Une chaîne scientifique, bien ma veine… Déjà que, telle une division cellulaire, ce type de chaîne semblait pulluler sur le Net,  je n’étais pas forcément très motivé à lancer la première vidéo. Mais bon, mettant de côté mes préjugés, j’ai commencé à en regarder une. Puis deux… Puis trois… Et, arrivé au bout des vidéos disponibles, le constat fut sans appel : que m’est-il arrivé ?

En un mot comme en cent, la chaîne e-penser est une petite mine d’or. Les sujets abordés sont à la fois intéressants et abordables, même pour une quiche en science comme moi. Il faut dire que Bruce y met les formes. Proposant un discours très simple, le tout sans grand artifice, si ce n’est quelques plans à la colorimétrie différente pour créer une sorte de dialogue, le vidéaste expose ses thèmes avec simplicité et accessibilité.
De l’humour mais sans trop en faire (et ça tombe bien, je suis de plus en plus hermétique à la dictature de l’humour dans les vidéos du Net…), une voix posée et très agréable à écouter… Je me suis surpris à m’intéresser aux différentes thématiques, bien que j’avoue m’être principalement tourné vers celles traitant de sujets qui me semblaient à mon niveau (comme le Voyage dans le Temps, les Files d’attentes, etc.). Puis, petit à petit, j’ai fait le tour de la chaîne avec plaisir. Je ne prétends pas avoir tout compris et je pense que tout n’est pas à prendre pour argent comptant, mais je me suis surpris à regarder des vidéos plutôt longues, et rien que ça c’est le signe d’un travail de qualité (oui, je suis très réticent à regarder une vidéo de plus de 20 minutes…).

Ainsi, je suis désormais le travail de Bruce avec beaucoup d’intérêt. Je ne peux que vous encourager, même si la science n’est pas votre fort, à jeter un oeil sur sa chaîne et à vous faire votre propre avis. D’ailleurs, je vous conseille fortement ses dernières vidéos en date, les vidéos dites Flash, qui sont relativement courtes et qui proposent des thèmes vraiment captivants (je me suis même surpris à être ému par l’une d’entre elles…). On ne peut pas dire que je sois complètement réconcilié avec la science, mais la chaîne e-penser semble partie pour me rendre plus tolérant vis-à-vis de cet univers. Donc merci à Bruce !

BruceEpenser

Ha… Et je vais vous avouer un truc : j’aime bien faire des Chibis de Bruce. Ne me demandez pas pourquoi…


17 Commentaires

Geek Faëries 2015 : Festival de rencontres

Hello tout le monde!

Me voici de retour du festival Geek Faëries qui se sont déroulés ce week-end au château de Selles-sur-Cher. Je n’irai pas par 4 chemins en disant que c’est tout simplement la meilleure convention que j’ai fait jusqu’à présent, car hormis un gros coup de soleil dans le cou, cela n’a été que du bonheur.

Pour commencer, vous avez été nombreux à m’aborder durant le festival pour discuter un peu, prendre des photos, faire quelques dédicaces, etc. Cela m’a vraiment fait plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous. Il est très important pour moi d’avoir vos retours de vive-voix sur mon travail, et de pouvoir coller des visages sur des pseudos (même si je n’ai pas pu tout retenir, ma mémoire de poisson rouge me fait toujours défaut). Merci aussi pour vos petites attentions, au travers de dessins et autres cadeaux en tout genre, j’y suis vraiment sensible. J’espère vous recroiser à mon stand à Japan Expo (j’en reparlerai bientôt) début Juillet.
J’ai été aussi surpris de voir qu’une grande partie du staff connaissait mon travail. Visiblement, Internet est petit (ou alors je suis complètement à la masse vis-à-vis de ma notoriété sur la toile, ce qui ne m’étonnerait pas vu ma naïveté persistante…).

De mon côté, ce fut un peu Noël avant l’heure. Je savais que Geek Faëries était une super occasion de croiser les nombreuses personnes dont j’admire le travail (merci encore à Chachou Panda de m’avoir motivé à y aller). Mais je ne m’attendais pas à être aussi gâté.
Que ce soit aux stand de dédicaces ou au détour des allées naturelles qui composaient le parc du château, les rencontres s’enchaînèrent pour mon plus grand bonheur. J’ai ainsi pu bavarder un long moment avec Ginger Force, ai pu saluer l’adorable Ana D. qui m’a inondé de bisous, partagé avec Yéyé Liquini, fait la connaissance de l’Odieux Connard, rencontrer Stéphanie Radavidson (qui m’a fait un fanart mega BG!) et discuter une bonne partie de la nocturne avec Antoine McFly… Bref, chaque parcelle du festival était l’occasion de multiples d’échanges, et ça, j’adore littéralement!

Puis vint le moment de rencontrer les vidéastes plus connus, ceux qui sont désormais derrière les stands de dédicaces et qui me délectent de leurs créations en tout genre. A cette occasion, j’avais réalisé (un peu à la va-vite, je l’avoue), une sorte de grille Bingo sous forme de Pokédex pour recueillir leurs signatures et leur laisser un petit souvenir. Cette modeste réalisation a visiblement plu à une grande partie d’entre eux, ainsi qu’aux personnes à qui j’ai pu la présenter. Et cerise sur le gâteau, j’ai réussi à obtenir toutes les signatures que je souhaitais et laissé un petit carton individuel à chacun d’entre eux. Ô joie!

Je vous propose donc de découvrir les fameuses cartes, et vous expliquer un peu ma démarche. Bonne lecture!

001-Fred 002-Seb

On commence par Fred et Seb du Joueur du Grenier. Oui, on attaque directement avec du lourd. JDG, c’est un peu le début de mon amour pour le travail des vidéastes, tout genre confondu. La plus vieille chaîne que je suis sur YouTube, des heures de fous rires avec les amis, et sans doute le duo de vidéastes pour qui j’ai encore aujourd’hui une grande sympathie. Quand j’ai pu discuter un peu avec eux, c’était un peu le 14 Juillet dans ma tête. Fred et Seb, c’est juste 1,90m de gentillesse et d’accessibilité, des mecs qui ont su rester simples et proches de leur public. Un vrai bonheur.

Pour leurs types et description, j’ai imaginé Fred comme un « starter », avec le type COMBAT pour ses grosses colères et PLANTE pour son indémodable chemise à feuilles de palmier. Quant à Seb, j’ai choisi TENEBRES (Metal oblige), ainsi que ROCHE pour son assurance et son soutien technique depuis le début de l’émission, même s’il n’était pas toujours présent à l’écran (et j’ai toujours beaucoup aimé ses interventions).

003-Mathieu

Suis-je obligé de parler encore de Mathieu SOMMET? A part redire inlassablement que c’est pour moi le vidéaste avec le plus de potentiel créatif et celui dont le travail et la personnalité me touche le plus, je ne ferai que paraphraser. Cela m’a fait super plaisir de le revoir et de discuter avec lui. Hâte de remettre ça.

Pour ses types, c’était tout désigné : FEU pour le phénix du début de la saison 5 et DRAGON… parce que DRAGON c’est cool et que je mets DRAGON à mon préféré (oui, c’est subjectif et oui, je fais ce que je veux °^°).

004-Francois

François THEUREL, ou la personnification de la classe. Sans doute le vidéaste que j’avais le plus envie de rencontrer à ce festival. J’ai donc foncé directement à son stand à mon arrivée. On a pu échanger un peu autour du cinéma (en commençant par Zardoz, of course), jusqu’à ce qu’un staff nous fasse signe qu’on était trop long et que l’on bloquait la fil d’attente… Snif. François, sache que je vais te traquer à chaque festival où tu seras, parler avec toi est beaucoup trop appréciable.

Les types ACIER et SOL étaient évidents le concernant. ACIER pour rappeler Pupuce la pelle, et SOL pour le métier de Fossoyeur.

005-Bruce

Voici mon coup de coeur du festival. Le créateur d’e-penser m’a surpris par son accessibilité et son enthousiasme naturel. Croisé par pur hasard dans le parc, les quelques échanges que nous avons eu étaient vraiment extras. Je parlerai plus en détails de son travail lors d’un article car ça vaut vraiment le coup de mettre en avant un vidéaste de cette qualité, que ce soit au niveau technique ou humain.

Le type PSY était à la base une gentille vanne sur ses multiples apparitions dans les vidéos d’autres vidéastes. Pourtant, c’est clairement la fiche qui a eu le plus de succès auprès de ses confrères, ainsi qu’auprès de l’intéressé. Et GLACE pour la couleur de ses yeux (parce que là c’est plus bleu, c’est iceberg).

006-Patrick

Je ne connaissais Axolot que de nom, mais j’ai vraiment eu un coup de coeur pour le vidéaste suite à sa conférence à NeoCast. J’aime beaucoup son univers, ainsi que les thématiques qu’il aborde. Et puis sa voix. Putain, sa voix quoi! Bref, un créateur de contenus vraiment unique auquel il faut s’intéresser. Moi de mon côté, faut que j’arrive à mettre la main sur les BD…

Les types furent assez faciles à trouver : EAU pour l’axolot (forcément), et j’ai choisi FEE pour l’aspect étrange et mystérieux dont il est question dans ses vidéos.

007-Alexis

J’avais déjà croisé le fameux LinksTheSun à Japan Party en Avril, mais c’est toujours un plaisir de le revoir et de l’entendre sortir 20 conneries à la seconde (oui, Links me fait rire, désolé). Grand amateur de Pokémon, ma grille Bingo l’a visiblement très intéressé. Sa séance de dédicace à plusieurs a donné lieu à des échanges très intéressants et c’est dommage que l’on est pas pu aller un peu plus loin.

Lui attribuer des types fut compliqué, ne sachant pas trop qu’elles étaient ses préférences en la matière. J’ai donc opté pour un duo POISON et SPECTRE (TENEBRES étant déjà attribué à Seb), histoire de mettre en avant le côté acerbe de ses propos. Et accessoirement, cela fait de lui un Ectoplasma (soit un des Pokémon les plus cool de toute la franchise). Je lui devais bien ça vu la qualité de ses récents travaux.

008-Antoine

Et on termine par le vidéaste a qui j’ai donné sans hésitation le titre de « Youtuber Légendaire », à savoir Antoine DANIEL. Il me faudra bien un article entier pour parler de son travail parce qu’il y a beaucoup de chose en dire. Sachez seulement que c’est le vidéaste pour qui j’ai le plus de respect. Tout simplement.

Ses types n’ont pas été choisi au hasard. Si ELECTRIK fait référence à l’énergie de son personnage dans What The Cut!, le type NORMAL m’est apparu comme une évidence le concernant. Car malgré tout ce qui lui arrive, il garde un recul, une humilité et une accessibilité dont il faut faire les louanges. Et ça… c’est beau!

 


10 Commentaires

La Chaîne de LinksTheSun : La Culture dans la bonne humeur

Lorsque l’on commence à s’intéresser au monde des vidéastes, il y a ceux dont on se souvient plus que d’autres car ils étaient les « premiers ». Si celui qui amorça mon intérêt pour les vidéos YouTube fut Le Joueur du Grenier, un autre YouTuber, que je suis depuis 2011 (ha oui… ça commence à faire), garde une place toute particulière dans mon coeur : il s’agit de LinksTheSun. Et s’il y a une chose que le temps permet d’apprécier, c’est de voir un créateur que l’on affectionne démarrer de presque rien, pour être désormais considéré, à mes yeux, comme l’un des fers de lance de la célèbre plate-forme de partage.

J’ai découvert le travail de Links grâce à son émission Point Culture, et plus particulièrement celle sur les Pokémon. Très vite, j’ai accroché au style et à l’humour proposés dans la vidéo, ainsi qu’à son concept. Cela ne payait pas de mine à l’époque, et malgré un montage son très hasardeux et quelques blagues pas très subtiles, il y avait vraiment un excellent contenu. J’ai alors pris le temps de voir tous les épisodes de cette émission (je ne me suis par contre pas intéressé aux vidéos plus anciennes, là ça devenait difficile…) et ai commencé à suivre la chaîne avec assiduité, sans non plus en faire une référence.
Année après année, la chaîne commençait à se remplir d’autres concepts d’émissions avec plus ou moins de succès (Le Plectroscope, La Joute Verbale Dans Ta Face, …) et une arriva à se démarquer, jusqu’à devenir aussi importante que le Point Culture : Non Mais T’as Vu ce que T’écoutes (souvent appelé NMT car avouons le, c’est un titre à rallonge). Je vais donc m’attarder sur ces deux en particulier et vous expliquer pourquoi j’admire le travail et de Links et son équipe.

Concernant le Point Culture, c’est un vrai plaisir de voir à quel point l’émission a gagné en sérieux et en crédibilité, tout en gardant un ton très accessible et un l’humour omniprésent. Les dernières vidéos sont des petits bijoux d’inventivité et les thèmes sont très variés (gros coup de coeur pour l’épisode sur les Méchants de Disney et les Animaux Improbables). Désormais l’émission n’a pas à rougir d’avoir le mot « Culture » dans son titre et Links parvient à rendre chacun de ses sujets intéressant et amusant (parce que faire un Point Culture sur les Tueurs en série… Il fallait quand même oser!). On en est vraiment au stade où l’on apprend des choses de manière divertissante et rien que ça, c’est déjà une belle preuve de talent.

Quant à NMT, je ne cacherai pas qu’il s’agit d’une émission qui me plait de plus en plus. Bref rappel du concept : à partir d’une chanson française du top 50, Links et son équipe élaborent de multiples sketchs, tout en apportant une critique sur les textes de la dite chanson. Si l’on pourrait croire qu’il s’agit de prime abord d’une manière primaire de critiquer les goûts de la majorité des français (il suffit de lire les commentaires…), l’émission se révèle beaucoup plus subtile et maligne.
En effet, le but premier n’est pas de mettre en avant les défauts d’une chanson, mais d’arriver à construire des éléments comiques autour d’elle. S’il y a souvent matière avec certaines (les chansons de Maître Gims), l’exercice se révèle parfois plus difficile lorsque la chanson n’est pas mauvaise en soi (Formidable de Stromae). D’ailleurs cette dernière montre que l’émission est parfois incomprise, vu la volée de bois vert que s’est pris l’équipe lors de sa sortie.
Pourtant, les dernières vidéos en date montrent bien que le but n’est pas de faire dans la critique facile. La vidéo sur les chansons Disney est à mourir de rire et l’argumentation fait mouche, alors que Links voue un culte non dissimulé à ses productions, preuve en est qu’il n’y a pas volonté de casser gratuitement. Mais pour moi la plus parlante est la toute dernière sur les Enfoirés. Car loin d’alimenter le bad buzz et le bashing que la chanson a suscité, Links et son équipe offrent une analyse et des sketchs vraiment drôles, tout en proposant une conclusion complètement à contre-pied et qui a le mérite d’aborder le sujet avec un angle différent.

Ainsi, avec bientôt 1 million d’abonnés, la chaîne de LinksTheSun mérite son succès. Les vidéos sont à la fois drôles et bien écrites. On sent une volonté de proposer quelque chose d’instructif et intelligent, et ce par le biais de l’humour (qui ne plaira peut être pas à tous, mais personnellement j’accroche bien). En clair, une chaîne avec un contenu de qualité et devant laquelle il ne faut surtout pas passer. Un indispensable de YouTube pour moi, sans hésitation.

Un petit mot sur le dessin d’accompagnement. J’ai vraiment eu à coeur de dessiner toute l’équipe, et pas seulement Links. Car chacun apporte, selon moi, un vrai plus aux émissions et je serai triste de ne pas voir la bouille de Jérémy, David et Chachou au cours des analyses. D’autant plus que ces derniers m’ont provoqué de beaux fous-rires (David en Pocahontas, juste collector) et qu’ils forment tous les 4 une belle équipe qu’il est toujours plaisant de revoir à chaque sortie. Encore merci à eux !

MontageNMT