L'Atelier d'AngelMJ


Poster un commentaire

Kubo et l’Armure magique : Vos papiers s’il vous plait

Les années ont beau passer et mes goûts varier au fil des découvertes, il est un genre cinématographique que j’affectionne toujours autant : le cinéma d’animation. Bien qu’ayant largement dépassé la trentaine, je prends toujours autant de plaisir à aller voir ce type de production. Et si le genre est encore trop souvent catalogué comme ciblant le jeune public, il y a fort heureusement des studios qui s’efforcent de proposer un contenu qui tente de combler n’importe quel spectateur. Et dans les sorties récentes, Kubo et l’Armure magique en est l’exemple parfait.

On va commencer pas l’évidence : ce film est un bonbon pour les yeux. Mélangeant habilement stop-motion et effets numériques, la dernière production du studio Laika est très plaisante à regarder. Au delà de l’aspect technique qui force le respect, la direction artistique émerveille et fascine. On sent que les personnes derrière le projet aiment le Japon et son folklore, et nous proposent un univers à la fois riche et vivant.
Ainsi que ce soit via les décors, le design des personnages ou encore la musique, les influences de l’univers de Kubo sont nombreuses et utilisées avec talent. Le spectateur est de ce fait complètement immergé dans le film, ce qui lui permet d’apprécier une production maîtrisée de bout en bout au niveau de la forme. Et comme si cela ne suffisait pas, Kubo et l’Armure magique est également réussi au niveau du fond.

Alors certes, il y a quelques petits détails que j’ai eu du mal à ne pas voir. Que ce soit des raccourcis scénaristiques ou certaines facilités d’écriture, le scénario n’est pas sans défaut et le spectateur exigeant fera peut être la fine bouche à ce niveau.
Cependant pour un film familial, c’est un mal bien minime comparé aux efforts qui ont été fait par les scénaristes pour sortir un peu des sentiers battus. Comprenez par là que même si l’histoire suit un cheminement très classique, le tout est globalement bien écrit et cohérent. C’est très bien rythmé, on ne s’ennuie pas une seule seconde et il y a un équilibre parfait entre les scènes d’action et les moments plus contemplatifs.

Car si Kubo emprunte son esthétique à la culture nippone, la philosophie du film en est imprégnée également. On se retrouve ainsi face une histoire forte, à la fois amusante et tragique. Les thématiques soulevées sont traitées avec pudeur et intelligence, et il est appréciable de voir une telle production parler des notions de famille ou de deuil sans tomber dans le pathos ou le sentimentalisme.

Vous l’aurez compris, je vous conseille plus que vivement d’aller voir Kubo et l’Armure magique car vous passerez sans aucun doute un bon moment. Non seulement le film est une prouesse visuelle, mais l’histoire qu’il raconte est à la fois bien écrite et suffisamment intéressante pour que n’importe quel spectateur puisse apprécier le voyage initiatique du jeune garçon. Donc si vous en avez l’occasion, surtout ne vous privez pas d’aller découvrir cette petite merveille. Le genre de film que l’on aimerait voir plus souvent au cinéma.

kubopaper

Publicités


4 Commentaires

Les joies du dessin en Été

Avec quelques jours d’avance, l’été semble s’être installé en traître dans toute la France! Les gens qui me suivent depuis longtemps savent que j’aime beaucoup l’été. La chaleur ne me dérange pas, j’adore quand il fait jour tard le soir, je bronze au soleil… Enfin vous voyez le truc.

Sauf que… l’inconvénient de l’été quand tu dessines, c’est que la chaleur peut être un véritable handicap lorsque que tu as pour habitude de faire tes croquis préparatoires à la main. En gros, ça donne ça :

DessinAngelEte

Je pense que tous ceux qui dessinent connaissent cette très désagréable sensation du papier qui te reste coller sur les bras à cause de la sueur, surtout quand tu as tendance à étaler tes dessins partout sur la table comme un cochon! J’ai bien essayé le ventilateur, mais la rencontre feuilles/courant d’air n’a pas donné de résultats satisfaisants… Heureusement, le plus gros du travail se fait sur informatique donc ce n’est finalement qu’un mauvais moment à passer…

J’en profite pour vous annoncer que le fanmade sur Le Prof avance à bon rythme (sauf lorsque je m’endors sur mes feuilles ^^’) et que je vais tenter de caler une date de sortie, en fonction de mon avancement durant le week-end. J’en profiterai aussi pour mettre à jour la barre d’avancement. Je vous tiens au courant en début de semaine, promis.

De plus, n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux car j’ai pris l’habitude de mettre des petits messages assez régulièrement et qui ne figurent pas sur le blog. Sur ce, je vous souhaite un bon week-end!