L'Atelier d'AngelMJ


10 Commentaires

La Fille du Début du Mois : Nico Robin (One Piece)

Certains ont dû remarquer qu’aucune représentante de la gente féminine n’avait pointé le bout de son nez sur le blog en ce début de mois. Et pour cause. Entre la sortie du fanmade et les Geek Faëries, j’avoue avoir eu du mal à me poser pour mettre à l’honneur un nouveau personnage. Et avec les goodies de Japan Expo, on ne peut pas dire que les choses s’arrangent! Pourtant, j’ai réussi à m’accorder quelques heures pour honorer la rubrique mensuelle. Et j’ai décidé ce coup ci de vous présenter une demoiselle qui fut un vrai coup de coeur dès sa première apparition : Nico Robin de la série One Piece.

Je vais être honnête, je ne suis pas un grand fan de One Piece. Je les lis parce qu’on me les prête et parce que, mine de rien, cela ferait un sacré trou dans ma culture générale si j’ignorais tout des aventures de Luffy et de son équipage. Mais durant mon marathon littéraire (la série possède un sacré paquet de volumes), je suis complètement tombé sous le charme du personnage de Robin, et ce dès sa première apparition, lorsque qu’on la connaissait uniquement sous le nom de Miss All Sunday.
Comprenez moi bien : en terme de protagonistes féminins, on ne peut pas dire que One Piece dispose d’un casting des plus attrayants. Donc forcément, quand un personnage comme Robin débarque, cela se remarque. Car si l’auteur de la série ne semble pas très à l’aise avec ces dames, je dois bien admettre qu’il a marqué des points avec la femme au chapeau.

Robin est en effet un excellent personnage. Avec son caractère fort et son assurance, il en émane une personnalité très marquée et très loin des codes imposés aux personnages féminins dans les mangas. Jamais à court de répliques cinglantes, possédant un pouvoir original et l’utilisant à bon escient, elle a aussi le luxe de développer la trame principale, en y apportant une part de mystère et de drame.
Ainsi, par de nombreux aspects, Robin se révèle être indispensable à l’univers d’Eiichiro ODA, et je ne cacherai pas que lorsqu’elle a rejoint l’équipage de Chapeau de Paille, j’étais fou de joie à l’idée de la voir régulièrement au fil des tomes.

Alors certes, une fois les grosses zones d’ombres de son passé révélées, elle a eu tendance à s’effacer au profit d’autres protagonistes. De plus, elle n’a pas échappé à l’étrange extension mammaire qu’on subit tous les personnages féminins de la série après l’ellipse des 2 ans. Mais malgré tout, Nico Robin reste une femme à laquelle je suis profondément attaché et que j’espère revoir sur le devant de la scène.

RobinFond


13 Commentaires

Quizz! 11 questions sur la Japanimation!

J’en croise de temps en temps sur certains blogs et cela a fini par m’arriver : j’ai été ciblé pour répondre aux fameuses « 11 questions »!! En gros le principe : on pose des questions à des blogueurs qui ensuite devront en poser des nouvelles à d’autres blogueurs, etc. C’est fun, c’est pas trop prise de tête, et ça permet de répondre à des questions que l’on ne se serait pas forcément posé.

Me concernant, j’ai été ciblé par l’ami Faust qui m’a préparé un spécial « anime/manga ». J’aurai pu y répondre rapidement, mais comme je suis maso, je vais carrément l’illustrer!!

Question 1 : Y a t-il un manga que tu n’oses pas avouer lire?

Q1

Oui bon… C’est vrai que c’est super niais et qu’il y a des fleurs partout. Mais… Je sais pas, il y a des planches qui sont vraiment sublimes, surtout passé le premier arc. Donc on va dire que c’est un petit plaisir honteux (j’ai lu ça pendant mes années lycée, donc il y a prescription depuis… non?).

Question 2 : Un manga, c’est forcément japonais?
Q2

Hum…? Quoi? Il faut que je développe? Hem… J’ai pas envie de partir dans un débat sans fin sur les mots employés dans le milieu, mais voilà en gros mon point de vue : pour moi, un manga est un produit japonais, point. On peut faire des BD qui utilisent les codes du manga (comme c’est le cas de mon projet de BD perso), mais cela restera une BD. Le style manga a beaucoup influencé la BD européenne, et les Comics également, mais ces productions restent, de la bouche même de leurs auteurs, des BD ou des Comics. Après, on peut débattre des heures sur le sujet, mais c’est ma façon de voir les choses.

Question 3 : T’intéresses-tu aux comics et/ou aux BD franco-belges ?

Q3

Honnêtement, si je m’écoutais, j’achèterai des centaines de BD/Comics/Mangas par mois. Sans mentir. J’aime énormément ça, j’aime découvrir de nouveau auteurs, de nouveaux genres, je suis très curieux de cet univers si riche et si varié. J’ai eu ma grosse période manga pendant de nombreuses années, mais plus le temps passe, et plus je diversifie mes lectures. Le gros avantage des mangas, c’est que c’est pas cher, comparé au BD…

Question 4 : Peux-tu aimer un manga si tu détestes le personnage principal ?

Q4

En fait, cette question m’a fait réaliser que de manière générale, j’ai beaucoup plus de sympathie pour les personnages secondaires que pour les protagonistes principaux. Si je devais établir un top de mes personnages préférés, toutes séries confondues, il serait assurément composé de seconds rôles.

Question 5 : Qui est ton charadesigner préféré ?

Q6

Oui, j’aime CLAMP et j’assume. Enfin, j’assume à partir d’X 1999, avant pas trop. En fait, j’ai vraiment adoré les graphismes de Tsubasa/XXX Holic, je pris mon pied rien qu’en regardant les planches de ces mangas (d’ailleurs, je les lisais presque plus les dessins que pour l’histoire, surtout dans le cas de Tsubasa…). Et puis, depuis que je vu les CLAMP dessiné en direct, j’ai vraiment beaucoup de respect pour leur travail car elles sont vraiment douées.
Et si je peux caser un petit dernier, j’aime aussi énormément le travail de Toru NAKAYAMA, qui a bossé sur la série Megaman Zero. Juste la classe!

Question 6 : Quel est ton avis sur la production actuelle de japanim’ et son évolution au cours des dernières années ?

Q5

Pour être honnête, après avoir regardé des animes de manière boulimique jusqu’en 2010, j’ai perdu un peu « la passion » par manque de temps et par manque de variété dans les nouveautés. Je suis cependant avec intérêt les articles d’Anime-Kun sur les nouveautés de chaque saison et regarde les séries diffusées légalement en streaming ou sur les chaînes spécialisées comme NoLife. Mais mon ressenti est que l’on a de moins en moins droit à des projets originaux et de plus en plus de séries qui sont calibrées pour marcher commercialement parlant, comme le mécha et l’ecchi (d’ailleurs, nombreux visual novel/eroge sont désormais adaptés en anime, bien plus qu’il y a quelques années…).

Question 7 : C’est quoi le cancer de l’animation japonaise en fait ?
Q7

Je vais sans doute passer pour un coincé du cul, mais honnêtement, l’ecchi c’est clairement le truc qui m’énerve le plus dans l’animation japonaise (et les mangas également) et qui peut pourrir mon appréciation sur une série. Le problème c’est que les japonais ne savent pas se servir « intelligemment » du sexe. C’est toujours utilisé de manière à émoustiller l’adolescent primaire. Et lorsque que comme moi, on commence à lire des mangas sur le tard, on rigole au début (mon premier manga acheté est Love Hina…), puis on découvre que ce procédé ne se limite pas à quelques séries mais fait partie intégrante du genre. Du coup, on fait un peu avec, mais c’est parfois proche du ridicule, comme le fameux « épisode maillot de bain » qui fait son apparition dans presque toutes les séries, tout genre confondus et toutes situations confondues… Bref, l’ecchi, c’est caca.

Question 8 : Quelle place accordes-tu à la musique lorsque tu regardes un anime ?

Q8

J’écoute beaucoup de musique, quasiment tout le temps. Donc si je peux glisser une OST de qualité dans ma playlist, je ne dis jamais non. Pour moi, une bonne musique d’anime, ce n’est pas uniquement une musique qui peut s’écouter hors de son contexte. C’est surtout une musique illustrant bien une scène, un passage dans la série et qui marque assez pour que lorsque l’on entend de nouveau le morceau seul, on repense à cette scène et à l’émotion qu’elle nous évoque. Il y a d’ailleurs des OST que j’écoute depuis des années et que j’écoute encore, principalement celle de Noir et de Tsubasa, composées par Yuki KAJIURA (que je connais moi, M. Faust!! :p).

Question 9 : Quelle est l’œuvre dont tu ne comprends pas le succès ?

Q9

Pour être plus précis : Concernant One Piece, c’est une bonne série, ça je ne dis pas le contraire. Par contre, je ne comprends pas tout le foin que l’on fait autour, et cette aura qui rend la série quasiment intouchable en terme de critiques. One Piece, c’est quand même super spécial graphiquement, l’histoire dure depuis des tomes et même si les personnages sont attachants (bien que trop nombreux), on perd un peu le fil et en intérêt. Et puis je sais pas, quand je lis un One Piece, j’y vais toujours en plusieurs fois tellement il y en a partout (dessins et textes)… ça me fait mal au crâne au bout d’un moment. Personnellement, je trouve Naruto bien plus intéressant et terme de fond et de forme. Mais là, je vais me faire huer…
Et enfin K-On!… Là, je ne comprends vraiment pas. On parle quand même du série où tu suis les « aventures » de 5 gamines dont l’activité principale est… la glandouille. Arrivé à faire une série dans laquelle il ne se passe rien, en misant tout sur le fait que les personnages sont trop « kawaiiiiii », et que ça marche… Ca me laisse très TRES perflexe. Vous pouvez lire ma critique sur la première saison si ça vous dit…

Question 10 : L’anime de tes rêves, ce serait quoi ?
Q10

En fait, je suis conscient que certaines animes s’en approchent. Mais il y a toujours un point ou deux qui font défaut. Je pense que le principal soucis est souvent le scénario : les japonais ne savent pas finir correctement une histoire! C’est catastrophique! De bonnes idées de départ sont souvent mal exploitées sur la longueur et les fins de saisons sont souvent des grands WTF où tout part en vrille et où souvent on ne comprend plus rien (le gars qui n’oubliera jamais la fin d’Evangelion ou RahXephon…).

Question 11 : Quelle est la question que tu aurais aimé que je te pose ?

Q11Et voilà! J’ai fait le tour des 11 questions! Merci encore à Faust d’avoir pensé à moi pour y répondre! Bon… Le truc c’est qu’il faut maintenant que j’en pose 11 nouvelles à d’autres bloggeurs. Hum… Je ne sais pas trop s’ils auront le temps mais je tente de tout de même d’en cibler quelques uns. J’invite donc, s’ils ont envie, Châtaigne, Ragnagna, Crazyqueen, Simon et Dank, à répondre à mon questionnaire, que j’ai essayé de faire assez général pour que tout le monde s’y retrouve :

  • As-tu été déjà assez ému(e) devant un film/livre/série pour avoir les larmes aux yeux?
  • Quel est le truc qui t’énerve le plus sur Internet?
  • Que penses-tu des « memes »?
  • Es-tu un(e) adepte du « c’était mieux avant »?
  • Quitte à choisir : sucré ou salé?
  • Quelles sont tes réactions lorsque tu es dans ta voiture?
  • La vie en musique, c’est principalement avec quel style musical?
  • Dans le futur, quel élément/chose n’aimerais-tu pas voir disparaitre?
  • Toujours dans le futur, quel élément faudrait-il inventer selon toi?
  • Le langage SMS, cancer de l’orthographe ou évolution irréversible?
  • Penses-tu que les chats domineront un jour le monde?