L'Atelier d'AngelMJ

Life is Strange : Paradoxe du cœur

10 Commentaires

Parmi les jeux du catalogue 2015, un titre a particulièrement fait parler de lui : Life is Strange. Ce jeu d’aventure graphique, sorti en 5 épisodes tout au long de l’année, semble en effet déchaîner les passions. Certains crient au génie, d’autres à la sombre merde. Face à tant d’avis contraires (et vu que je n’aime pas construire mon opinion sur des aprioris), j’ai profité de sa sortie en version boite pour me pencher sur cette production du studio Dontnod, à qui on devait déjà le jeu Remember Me (qui visiblement n’a pas beaucoup plu, moi perso je l’avais trouvé sympa). Mon verdict donc.

Comme dit plus haut, Life is Strange est un jeu d’aventure graphique à la 3e personne. Nous incarnons Max, une jeune adolescente qui étudie la photographie. Suite à des évènements tragiques, elle va découvrir qu’elle a le pouvoir de remonter le temps sur une courte durée. Elle va donc tenter de maîtriser son pouvoir afin d’élucider les mystères de sa ville, et plus particulièrement la disparition de Rachel, une élève de son lycée.
Au fil des dialogues et des découvertes, le joueur sera amené à faire des choix qui auront une incidence plus ou moins importante sur la trame principale. Libre à vous donc d’user du pouvoir de Max pour tenter toutes les approches possibles, et d’en subir ou non les conséquences.

Maintenant que j’ai bouclé le jeu, je comprends très bien les points qui font débat. Au niveau de la direction artistique, il faut admettre qu’elle est assez particulière. Les personnages en 3D donnent l’impression d’être peints à l’acrylique et les différents éléments du décor sont souvent représentés de manière très abstraite. Difficile de savoir s’il s’agit d’un choix volontaire ou d’une manière subtile de masquer les limites techniques du titre (perso j’ai joué à la version PS4 mais pour moi c’est du niveau de la génération précédente). Toujours est-il qu’il faut y adhérer si on veut un minimum se plonger dans l’histoire.
Cette dernière est d’ailleurs facilement critiquable elle aussi. Les personnages que l’on croise sont assez caricaturaux, voir irritants (coucou Chloé). On a droit aux personnages classiques d’une intrigue se déroulant dans un lycée (la pimbêche, la victime, le geek, le gosse de riche, etc.) et l’utilisation du voyage dans le temps se révèle assez bancale par moment. Quant au scénario, il n’a pas pour ambition de renouveler le genre et si vous vous intéressez un minimum aux univers de SF usant des voyages spatio-temporelles, vous serez en terrain connu. Ajoutez à cela que le jeu fait très souvent référence à la pop-culture en citant moultes références, parfois un peu insérées à la truelle.

Là vous vous dites que vu la description que je fais du jeu, je fais donc partie du groupe qui ne comprend pas l’engouement autour de ce titre. Et bien détrompez-vous. J’ai aimé ce jeu. Je l’ai même adoré.

Car s’il est une chose de voir les défauts d’une production, il en est une autre que d’en tenir compte quant à notre ressenti final. Oui, Life is Strange possède une direction artistique particulière, mais personnellement je l’ai beaucoup aimé. J’ai aimé ce mélange réalité/art qui lui donne un cachet visuel identifiable. J’ai aimé son ambiance crépusculaire générale et cette sensation de fin du monde palpable tout au long de l’aventure. J’ai aimé sa bande-son folk qui colle à merveille à l’ambiance et qui était selon moi le meilleur des choix vu les contextes et les personnages.

Et pour ce qui est des protagonistes et du scénario, je ne nie absolument pas leurs aspects classiques et les défauts d’écriture. Mais sur ce point, j’ai littéralement joué le jeu. J’ai choisi de laisser mes sentiments prendre le dessus face aux aventures de Max et Chloé et de me laisser porter par l’histoire. Ainsi, malgré une petite baisse de rythme à mi-parcours, je me suis vraiment attaché aux héroïnes et me suis beaucoup identifié à Max dans ses attitudes et dans ses choix (qui finalement se révèlent être les miens). Et même si la trame pourra paraître niaise pour certains, elle m’a personnellement touché à cause de sa sincérité. Oui, c’est exactement ça : Life is Strange est un jeu sincère dans ses intentions et c’est ce qui fait que je l’ai aimé.

Je ne peux donc que vous recommander chaudement ce titre. S’il n’est pas irréprochable autant en termes de fond et de forme, c’est pour moi un jeu d’aventure graphique qui se laisse agréablement découvrir, dès lors que l’on parvient à être sensible à son ambiance et au message que les développeurs ont cherché à nous faire passer. Et personnellement, je suis clairement demandeur de ce genre de production. Une production qui n’est peut être pas à la hauteur de ses ambitions, mais qui malgré tout tente de proposer au joueur une expérience sincère. Et ça, j’y suis particulièrement sensible.

En fait, je pense que l’appréciation globale du jeu dépend de la manière dont vous y jouerez : avec votre tête ou avec votre cœur. Quel sera votre choix ?

CompoMax

Publicités

10 réflexions sur “Life is Strange : Paradoxe du cœur

  1. Merci pour cette critique complète, perso je fait parti du groupe qui irait jusqu’à dire que c’est du génie, the best story telling ever, pour le moment, bien sur comme tu le dit ceux qui ne joue pas le jeu de ce plonger a fond dedans en étant sincère avec eux même n’accrocheront pas c’est clair ou niveau des émotion elle y était carrément, après c’est vrai que fin EP2 début du EP3 il y a une petites baisse de régime, mais bon les wait for it .. (xD) a la fin des EP 3-4 et l’EP5 m’ont tellement claquer la gueule, alors oui c’est pas le jeu ou tout du moins le style de jeu qu’attend « la plèbe » mais même moi qui ne suis pas particulièrement fan des story telling j’ai complétement accrocher, en ce qui concerne les graphismes j’ai bien aimé le style, mais c’est vrai que les nombreux bug (game et graphisme) on faillit a plusieurs reprise me faire sortir de l’histoire. Mais grand bravo au Scénariste de Dontnot qui a quand même fait un putain de bon boulot ^^.

  2. [ATTENTION] Je vais donner mon avis dans ce commentaire, et il y aura des spoils, vous serez prévenu :

    Pour ma part, j’ai apprécié Life is Strange sur plusieurs points. Il arrive à bien utiliser le système de choix & conséquences, certaines scènes en découlent RÉELLEMENT, on voit ce qu’il arrive grâce ou à cause de nos décisions. C’est une nouvelle mode qui a donné une bouffée d’air frais au point & click, avec le premier épisode de The Walking Dead de Telltale (et pour tout avouer, il est complètement foiré et linéaire dans la seconde saison).
    On peut aussi ajouter le pouvoir de Max qui lui permet de remonter dans le temps en regardant une photo, même si le mini jeu pour rendre la photo nette ne sert pas à grand chose, elle montre la conséquence des modifications du passé d’une manière bien violente.

    Voilà… C’est ce que j’ai apprécié de Life is Strange de mon point de vue… Maintenant on passe à la suite.

    La plupart du temps, dans un point and click, le jeu se base en priorité sur le scénario et les personnages que l’histoire propose. Autant l’histoire peut être sympathique à certains moments, autant les personnages… Les seules personnes auquel je peux ressentir de l’empathie se comptent sur les doigts d’une main… Avec deux doigts en moins. Y’a ceux qui sont plats, les clichés, les relous et ceux dont tu n’entends parler que par sms, parce que bon, fallait les mettre, mais ça valait pas le coup de les créer en 3D.
    Sinon le moteur graphique Unreal Engine 3 montre bien la beauté de la peau à l’huile dans les scènes où il pleut, sinon pas grand chose d’autre à dire de ce point de vue là, c’est efficace.
    Pour le pouvoir de remonter dans le temps, je ne l’avais apprécié QUE lors des derniers épisodes. Je parle du pouvoir qui te permet de revenir à l’époque où la photo que tu tiens dans tes mains a été prise. Parce que celui de base, qui fait remonter le temps durant quelques instants, m’a posé des gros soucis. Vous vous souvenez de la scène où vous étiez sensé entrer dans le bureau du proviseur la nuit ? Vous aviez fait péter la porte avec une mini bombe, puis rentrer dans la salle et rembobiner pour être dans la salle, avec la porte fermée. Non. Ça ne marche pas… Comme ça. J’ai trouvé la solution totalement au hasard, en courant partout. On ne peut pas remonter dans le temps en restant immobile et en gardant les objets dans sa poche et que personne ne remarque rien, comme quand on prend les clés du camping car au dealer alors qu’ils étaient sur la table… Tu ne peux tout simplement pas marcher comme ça.

    J’ai voulu être concis, mais pour moi, les défauts de ce jeu dépassent ce qu’il propose de bien. Il réussit parfaitement à intégrer les nouvelles améliorations que l’on apporte au point & click de nos jours. Mais il a raté les fondamentaux du genre, et rend pour moi le jeu insupportable. C’est franchement dommage, mais si jamais ils décident de faire une suite, ou un jeu du même genre, ce sera sans moi.

    • J’ai l’impression que le fait que Max reste sur place quand elle remonte le temps et garde les objets sur elle a gêné beaucoup de personnes. Alors que moi ça ne m’a pas dérangé du tout. Je n’ai pas cherché à savoir si c’était réaliste ou pas, j’ai vu ça comme une mécanique de gameplay. C’est tout.

      • Ce qui me dérange là dedans, c’est que c’est justement une mécanique de gameplay. Quand une mécanique est crée, on construit autour le jeu. Sauf que si tu y ajoute dedans des énigmes qui utilisent les propriétés de ces capacités, et que cette propriété est contradictoire en elle même, ça pose tout simplement problème pour moi.

      • Hum… j’avoue que j’ai du mal à voir en quoi cette capacité est contradictoire. Dès le début du jeu, on nous indique que les objets que Max a sur elle sont conservés lors des déplacements temporelles (scène dans les WC dans le Chapitre 1). Quant aux déplacements, dès lors que tu remarques que Max ne bouge pas, j’en ai déduit que cela pouvait servir pour résoudre certaines énigmes (par exemple je n’ai pas eu de soucis pour la scène dans la salle du proviseur, j’ai assez vite compris ce qu’il fallait faire même si j’admets que ce n’est pas forcément évident).

        Après que l’on soit clair, je suis conscient que cela peut poser problème chez certains, l’exemple que tu cites est un des nombreux défauts mis en avant par les détracteurs du jeu. Moi perso ça ne m’a pas du tout dérangé donc pourquoi je soulèverais un problème qui n’a pas gâché mon expérience de jeu? Mais je comprends tout à fait ton point de vue et je conçois que cela est pu t’embêter.

      • Pareil de mon côté. Il me semble que ce fichu jeu arrive parfaitement à diviser la foule, difficile d’avoir un juste milieu ! Ça m’a fait plaisir de voir le point de vue de quelqu’un d’autre quand on a son avis, c’est assez enrichissant. Bonne soirée et fin de week end à toi.

      • Je t’en prie, c’est le but des commentaires ;)

  3. J’ai moi aussi adoré le jeu ! La direction artistique peut rendre circonspect, c’est vrai. Je dirai juste que c’est différent de ce qui se fait ailleurs. Techniquement, ce n’est pas le jeu du siècle c’est sûr et je te rejoins parfaitement là-dessus. Moi perso j’aime beaucoup Chloe, bien plus que Max, parce qu’elle est son opposée et les deux sont du coup carrément complémentaires. Très bonne analyse AngelMJ ! ;)

  4. Je suis une novice parmi les novices dans le jeux video comme pour le point and click . . . Celà ne m’empêche pas de crier sur tous les toits que LIS est le meilleur jeu que ce monde ai jamais porté ^^ J’aime beaucoup ta manière de décrire l’ambiance du jeux : c’est exactement ce que j’ai ressenti. Lire une critique plus objective que la mienne m’a beaucoup plu : Merci °w°

  5. Life is Strange est un de mes jeux préférés. L’univers auquel on a droit dans ce titre est captivant et le scénario est très intéressant. Les musiques sont vraiment envoûtantes également.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s