L'Atelier d'AngelMJ

Angoulême 2015 : L’Ombre de Charlie

9 Commentaires

Fin Janvier a eu lieu (comme à chaque fois à la fin Janvier) le 42e Festival de la BD d’Angoulême. Et depuis 4 ans maintenant, je me rends à ce festival afin de découvrir de nouveaux auteurs, voir des expos, suivre des conférences, et passer de bons moments avec des amis avec lesquels ce rassemblement est devenu une occasion immanquable de se revoir. Cette année fut toutefois un peu particulière en terme d’ambiance, bien que j’en retire plus de positif que de négatif.

Je me demandais l’impact qu’allait avoir les événements du début du mois sur le Festival, et le constat fut assez proche de ce à quoi je m’attendais : des policiers à chaque coin de rue, des affiches de Charlie Hebdo collées partout sur les murs (ce qui m’a permis de me rappeler pourquoi je n’adhère pas des masses à la ligne éditoriale de ce journal ^^’), du « Je suis Charlie » jusqu’à l’overdose et surtout des contrôles à l’entrée de chaque pavillon ou exposition. De plus, et c’était le plus flagrant, il y avait beaucoup moins de monde que les années précédentes (on pouvait déambuler dans les pavillons plus aisément que d’habitude, même le Samedi) et certains éditeurs étaient aux abonnés absents (comme Ankama). Cela n’a pas empêché les fils d’attentes d’être toujours présentes, les contrôles ralentissant fortement les flux d’entrées (heureusement, j’avais un coupe fil, merci le badge Pro!).
Bref, l’ombre des attentats planée sur le Festival. Pas oppressante certes, mais présente tout de même. Mais cela ne m’a pas du tout empêché d’apprécier mon week-end, bien qu’il fut plus court que d’habitude (d’ordinaire, j’essaie d’être là 3 jours).

Commençons par les expositions. De nombreux auteurs et personnages étaient à l’honneur cette année et dans tous les registres. Que ce soit en BD avec Calvin & Hobbes, en comics avec Jack KIRBY (à qui ont doit beaucoup de super héros) ou encore en manga avec Jirô TANIGUCHI (qui été présent au festival), il y en avait pour tous les goûts et tous les styles. Il est d’ailleurs appréciable de voir que le festival commence peu à peu à trouver un équilibre au niveau des genres, le manga et le comics ne semblant plus être considérés comme les bêtes curieuses du 8e Art (bien que le manga reste toujours le grand absent sur les stands des éditeurs, comme chez GLENAT où le coin manga faisait peine à voir…).

Quant aux conférences, celles que j’ai pu suivre se sont révélées vraiment intéressantes. J’ai pu participer à celle des éditeurs CASTERMAN et KANA où il était question de l’adaptation des mangas en France (avec deux écoles d’adaptions qui s’affrontent). Puis j’ai suivi une nouvelle conférence sur le thème de la censure dans les comics, mais cette fois en France (l’année dernière, c’était aux Etat-Unis). J’avoue avoir bien rigolé à cette dernière lorsque l’on voit jusqu’où la censure pouvait aller (genre virer les masques des super-héros car c’est « un incitation au mensonge »…) et c’est là que tu te rends compte qu’à l’heure d’aujourd’hui, on est quand même moins coincé du cul. Puis j’ai clôturé avec une conférence sur Rumiko TAKAHASHI, la mangaka à qui l’on doit les séries comme Lamu, Juliette Je T’aime (Maison Ikkoku) ou Ranma 1/2.
Alors certes, j’aurai voulu assister à plus mais il est toujours compliqué de maximiser son temps sur seulement un week-end, surtout lorsque les conférences sont dispatchées aux quatre coins de la ville. J’espère que je pourrais revenir à une formule de 3 jours d’ici l’année prochaine.

Enfin niveau achats, j’ai été beaucoup plus sage que l’année dernière. Très peu de nouveautés ont attiré mon attention, donc j’ai surtout profité de l’occasion pour compléter mes collections en cours, et aussi fait quelques affaires (genre 11 tomes de Fullmetal Alchemist à 30€ °^°). Bien que la baisse de fréquentation permettait d’y voir un peu plus clair dans les rayons, j’ai trouvé dommage que les éditeurs continuent à mettre continuellement les mêmes titres en avant. Du coup niveau dédicace, c’était pas non plus la fête du slip, le seul auteur que j’aurais souhaité voir étant celui de The Walking Dead. Mais c’était juste le Vendredi. Donc tant pis…

En bref, un festival très riche et très diversifié cette année. Malgré l’ambiance un peu à part, cela ne m’a pas empêché de déambuler dans les rues de la petite ville d’Angoulême et de repartir avec des souvenirs pleins la tête. Je vous laisse avec une petite anecdote qui m’a beaucoup amusé : deux amies qui m’accompagnaient ont absolument tenu à avoir une dédicace de Junji ITÔ, un mangaka qui s’illustre principalement dans le registre de l’horreur. Leur demande fut donc pour le coup assez paradoxal… ^^’

JunjiITO

 

PS : Si vous voulez un article encore plus complet, mes confrères du site Anime-Kun, avec qui j’ai fait le festival, ont rédigé un papier que vous pouvez lire ici.

Publicités

9 réflexions sur “Angoulême 2015 : L’Ombre de Charlie

  1. Aha, c’est clair que Charlie allait venir se cacher dans le festival ! Pourtant, je pensais qu’il aimait bien se cacher là où il y avait beaucoup de monde, c’est paradoxal qu’on y voit mieux quand il est là ! (Ok, cette blague est usée jusqu’à la moelle, ne me montrez pas la sortie, j’y vais de ce pas ^^)

    « lorsque l’on juste » : Il manque pas un mot ? ^^’ Ah, et autre question : Tu sais si Rumiko Takahashi et Kazuki Takahashi (l’auteur de Yu-Gi-Oh) ont un lien familial entre eux ? C’est sans doute qu’un hasard mais ça m’a surprise ^^

    J’aime beaucoup les Editions kana (ils ont publié Yu-Gi-Oh ! Okay, j’arrête xD). Je me demande ce qu’ils ont pu dire… J’ai hâte un jour d’aller moi-même au festival d’Angoulême, a chaque fois tu me donnes envie ! T.T

    • Effectivement, il manquait un mot, j’ai corrigé.

      Si tu veux plus d’infos sur la conférence sur les adaptations, mes collègues d’Anime-Kun ont fait un dossier très complet. Tu as le lien à la fin de l’article ^^

      • Excuse moi, maiiis… « lorsque l’on vu jusqu’où » : ce serait pas plutôt lorsque l’on voit ? ^^’ (pas du tout chiante, non non ‘-‘)

      • Décidément…. Heureusement que WordPress est moins chiant que Twitter pour les éditions!! ^^

      • ça, ça sent la fatigue accumulée après un looooong week-end passé en festival :P

  2. J’ai bien ri pendant ce weekend en tout cas ! A ma décharge il a fait un manga sur ses deux chats, ce qui explique pourquoi il n’était pas mécontent quand je lui ai demandé un chat :D

  3. Salut Angel ! Excuse-moi, je ne savais pas vraiment où poster ce commentaire… Ça fait un certain temps que je suis ton blog telle une ninja (environ un an je dirais) et que je passe lire tes articles, regarder tes dessins sans rien dire. À vrai dire, je n’ai jamais été très douée pour écrire des commentaires, et c’est le premier que je t’envoie. Déjà pour te féliciter pour tout ce que tu fais. C’est dingue à quel point tu es productif avec ta vie professionnelle à côté ! (J’aimerais pouvoir en faire autant…) Au niveau de tes dessins, ils sont assez agréables et particuliers, on reconnait facilement ton style en les voyant. Ce que je trouve dommage, c’est que tu fais assez rapidement les couleurs. Un aplat, une ombre et on n’en parle plus. Je pense que tu pourrais essayer de faire plus de dégradés aux niveau des ombres et des lumières, ça n’en sera que plus agréable. Tu as essayé un peu au niveau du dessin de Ginger Force, et c’est pas mal du tout.

    Ensuite, j’aimerais te proposer une série de chansons, le SCL (Seven Color Light) Project, créée principalement par NatsuP. Les chansons les plus connues du projet sont Haitoku No Kioku, Imitation Black et LOVELESSxxx. Je te conseille d’aller les voir. C’est un style rock un peu Visual Kei, et chanté par KAITO, Gakupo Kamui, et Len Kagamine en arrière plan. L’histoire de la série est plutôt complexe, mais on est dans une histoire d’amour interdit entre ces trois là. Déjà parce qu’ils sont trois, mais aussi parce que ce sont trois garçons. Ouais, c’est du yaoi. Mais je te rassure, ce n’est pas la petite balade douce et innocente. Leur amour les détruit, les ronge jusqu’à courir à leur perte. C’est une ambiance très sombre qui règne. Les traductions des paroles sont juste magnifiques, et les PV sont superbes. Vraiment. Pour ma part, cette série représente beaucoup pour moi, elle est une source d’inspiration sans fin. En plus, la coupe de cheveux de KAITO est super classe, et voir Len porter une robe, ça vaut son pesant de cacahuètes aussi. Franchement, les tenues qu’ils portent sont splendides. Je t’invite donc à aller les voir, sachant que tu apprécies beaucoup le travail de Neru, le style musical risque de te plaire également !

    • Hello Hideki!

      Merci pour ton commentaire. En ce qui concerne les couleurs, j’essaie de m’améliorer du mieux que je peux, mais j’aime côté très « simple » de mes colos, ça permet de leur donner un style BD très marqué ^^. Après, comme tu as pu le voir sur Ginger Force ou même Arya, j’essaie de coloriser de différentes manières (bien que je pense rester sur une colo simple pour les vidéos car ça me prendrait trop de temps sinon).

      Concernant SCL Project, j’en ai déjà entendu parlé (je connaissais Imitation Black). Malheureusement, même si l’aspect dramatique des chansons est attrayant, c’est beaucoup trop « yaoi » pour moi j’arrive pas du tout à rentrer dans le truc. Après, comme je dis toujours, il en faut pour tout les goûts mais j’accroche plus à d’autres projets que celui là (et bien qu’étant très rock, je ne suis pas trop Visual Kei non plus).

      • Wouah, t’es super rapide à répondre ! Je m’attendais pas à une réponse en moins d’une heure !

        Je me doute bien que sur tes vidéos tu compte rester simple, c’est déjà un boulot monstre tous ces dessins et le montage, sachant que tu n’as pas que ça comme chose de prévu et que tu y passe déjà beaucoup de temps. Et puis bon, tu peux être maso mais pas à ce point non plus !

        J’ai vu les efforts que tu as fais sur les deux colo’ (d’ailleurs Arya a un petit style Shingeki No Kyojin très agréable je trouve) et c’est sûr que c’est plus long. Après voilà, c’était une suggestion comme une autre, tu as ton propre style et c’est cool quand même (et il n’empêche que tes dessins pètent la classe)

        SCL Project, oui c’est sûr qu’il ne faut pas être trop rebuté au yaoi pour apprécier. D’ailleurs je me demande s’ils n’ont pas mis Len en robe pour qu’on aie l’impression que c’est de l’hétéro… Et puis le Visual Kei, c’est quand même particulier comme style musical… Tu es plus Kagerou Project du coup ? Sinon je peux te conseiller le Heisin Project (si j’écorche pas le nom-…) avec Muishikui Psychedelism principalement. Il n’y a pas de yaoi si je me souviens bien. Mais musicalement, pareil c’est spécial…

        Tiens d’ailleurs en restant dans le yaoi, j’ai vu sur le net une fanfiction entre toi et Mathieu, je me demandais, ça te dérange qu’on écrive des fanfics comme ça sur toi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s