L'Atelier d'AngelMJ


4 Commentaires

Jason Bourne – L’Héritage : Passage de témoin

Jason Bourne : L’Héritage est la suite directe de la première Trilogie Jason Bourne, qui s’était achevée en 2007. Je ne suis pas particulièrement fan des films de complots/agents secrets, et je ne suis pas particulièrement fan de Matt DAMON (à vrai dire… pas du tout même!). Et pourtant… Pourtant j’ai adoré les 3 premiers films. Intéressants, bien montés, bien rythmés, le dernier épisode avait mis la barre très haute et m’avait laissé un excellent sentiment de satisfaction.
Alors forcément, ce nouvel opus a requis tout mon attention. Non seulement j’allais pouvoir voir un nouveau « Bourne », mais en plus, cerise sur le gâteau, exit Matt DAMON et bonjour Jeremy RENNER. Et je suis particulièrement fan de Jeremy RENNER (je dois être un des rares à apprécier ce changement, mais j’assume).

Que dire du film? Et bien, c’est un film « Bourne », ça ne fait aucun doute. Le montage, le déroulement, les personnages… Tout a le goût de la série et je ne m’en plaindrais pas. Certains crieront au manque d’originalité (certaines critiques presses se sont déjà empressées de mettre le doigt là-dessus…), mais perso, lorsque que je vais au restaurant, j’aime bien avoir dans mon assiette ce que j’ai commandé. Et bien avec ce film, c’est pareil : si vous aimez les autres épisodes, vous aimerez forcément celui-là, car le cahier des charges est parfaitement rempli.
Alors bien sûr, on peut trouver moultes défauts à cette production : un démarrage un peu long, la caméra qui convulse durant certaines scènes d’action, et je suis sûr que les « puristes » regretteront Matt DAMON (ce qui, vous l’avez compris, n’est clairement pas mon cas!). Mais ce serait vraiment bouder le film par simple esprit de contrariété. Car l’histoire s’intègre bien dans la première trilogie, les scènes d’actions sont efficaces et parfois drôles, et Jeremy RENNER est très convaincant dans son rôle d’agent surentraîné en fuite, à en faire oublier son acolyte féminine. Mon seul regret : ça va tellement à toute allure que l’on est surpris de voir la fin débarquée, j’en aurais bien pris une heure de plus moi!

En clair, j’ai adoré. J’invite tout ceux qui ont aimé les premiers films à ne pas hésiter une seconde pour aller voir ce quatrième épisode, vous ne serez pas déçus. En tout cas moi, je n’attends qu’une chose, c’est l’annonce d’une suite!

Publicités


3 Commentaires

The Dark Night Rises : M. Nolan, je vous aime

The Dark Night Rises était sans aucun doute ma grosse attente de cette année 2012. Et il est difficile de décrire le sentiment qui vous envahit lorsqu’une de vos attentes est pleinement satisfaites.
Venant clôturer une trilogie, cette ultime épisode de Batman sous la tutelle de Christopher NOLAN se classe dans la lignée des deux films précédents, à savoir une direction artistique maîtrisée, une histoire intéressante, bien rythmée et assez originale dans son déroulement, le tout monté avec amour sur une bande son dantesque.

Le film était très attendu, beaucoup se demandaient s’il parviendrait à s’élever au niveau son aîné, The Dark Night. De mon point de vue, le 2e épisode reste indétrônable (avec un Joker pareil aussi…) mais Rises n’en demeure pas moins une excellente production, supérieure selon à moi à Begins.
Il y a une vraie maîtrise du rythme et malgré son statut de blockbuster, le réalisateur n’en fait pas des caisses. L’histoire s’installe, se développe, surprend parfois, pour mener à un dernier quart d’heure haletant où tout s’accélère et se conclut de manière fort admirable.

J’ai été très agréablement surpris par la qualité du casting. Anne HATHAWAY est très convaincante en Catwoman alors que j’étais assez sceptique sur le choix de cette actrice par M. NOLAN. Pourtant ça marche, le personnage est fidèle j’avais l’impression de retrouver celle du jeu vidéo! Mention spéciale aussi à Tom HARDY qui incarne un Bane titanesque et quasi invulnérable (dire que la dernière fois que je l’avais vu, il courait après Reese WITHERSPOON dans Target!). La seule qui a du mal à se faire une place est étrangement Marion COTILLARD, qui semble un peu perdu dans tout ce bazar, son rôle ne prenant de l’importance que durant les dernières scènes du film. Ce n’est pas dramatique, mais je l’ai vue plus convaincante, ne serait-ce que dans Inception du même réalisateur.
Pour le reste de l’équipe, c’est un quasi sans faute avec quasiment tous le casting des différents Batman au complet (avec des petites apparitions surprises de Ras’ et de l’Épouvantail), Michael CAINE (Alfred), Morgan FREEMAN (Fox) et Christian BALE (Bruce Wayne) étant toujours très bons dans leur rôle respectif.

Pour être honnête, même en reconnaissant que le film est très loin d’être parfait, le contrat pour moi largement rempli. Je voulais mon Batman, je l’ai eu et il m’a plu. C’est beau, bien écrit, bien monté, le film dure presque 3 heures que tu ne vois pas passé. Non, décidément The Dark Night Rises est mon coup de coeur de cette année, dégageant à grand coup de savate The Avengers de la première place de mon podium 2012. M. NOLAN, je vous dis juste merci!