L'Atelier d'AngelMJ


45 Commentaires

Fanmade SLG : L’Orgasme Gargantuesque du Patron

Lorsque je me suis lancé le défi de réaliser un fanmade sur les différents personnages de l’émission Salut Les Geeks, j’appréhendais particulièrement d’aborder l’un d’entre eux. Vous l’aurez compris au titre de l’article, il s’agit du Patron. Car je vais vous faire un aveu, quitte à mettre à dos une bonne partie de la fanbase : je n’aime pas particulièrement ce personnage.
Enfin… Disons plutôt que je ne l’aimais pas. De tous les personnalités inventées par Mathieu SOMMET, il était celui qui m’agaçait le plus, pour la simple et bonne raison que je le trouvais extrêmement vulgaire et primaire. Je ne suis pas contre quelques blagues salaces de temps à autres, j’en fais moi-même quelques unes lorsqu’on me tend la perche. Mais je trouvais que ce personnage ne dégageait rien hormis le fait de dire des obscénités (ce qui visiblement a fait son succès…). Pourtant, au fur et à mesure des saisons, j’ai trouvé que Mathieu le faisait évoluer intelligemment, que soit au niveau de ses interventions que de son champ lexical pour le moins fleuri. Plus subtil et, de mon point de vue, plus drôle, le personnage du Patron a finalement réussi à me convaincre de son utilité et de son réel apport en terme de comique dans l’émission.

Il était important pour moi de placer le contexte vis-à-vis de ce personnage, car cela a énormément joué dans mes choix concernant son fanmade. Et cela en décevra sans doute certains, mais j’ai choisi de jouer la carte de la subtilité plutôt que celle de la vulgarité.

vlcsnap-2014-09-03-10h08m54s165

Commençons par le commencement : le choix de la chanson Vocaloid. Pour moi, c’était sans appel : ce serait Gigantic O.T.N. ou rien. Alors oui, peut être qu’il y avait d’autres possibilités pour Le Patron (le monde du Vocaloid a son lot de chansons à caractère sexuel), mais je n’arrivais pas à me faire à l’idée d’écrire sur une autre chanson que celle-ci. Déjà parce que je l’adore (je l’ai écouté plus de 1000 fois, toutes versions confondues dont une grosse préférence pour la cover de Reol) et je la trouve tellement drôle, décalée (les paroles sont… hum… voilà quoi!) et entrainante que j’avais vraiment envie d’écrire quelque chose sur ce morceau. Alors certes, elle ressemble à La Complainte du Geek en terme de sonorité (c’est le même compositeur), mais j’ai tout de même une très grosse préférence pour cette chanson car c’est celle qui m’a fait découvrir le travail de GigaP, et rien que pour ça, je me devais de lui rendre hommage.
Puis est venu le moment fatidique des paroles. Cela a été pour moi le plus gros défi de ce projet. Comme vous avez du le comprendre entre les lignes de mon introduction : la vulgarité, ce n’est pas mon registre. Du coup, je me demandais comment écrire quelque chose sur Le Patron sans y avoir recours. Je voulais, en plus, que la chanson soit accessible par tous. Du coup, j’ai pris la décision de plutôt jouer avec les mots, faire des phrases à double-sens, traiter le personnage dans sa globalité sans faire référence aux obscénités qui a pu dire depuis 3 ans. Ce choix ne fera peut être pas l’unanimité, surtout auprès des personnes qui s’attendaient à une chanson « sale », comme j’ai pu le lire parfois. Mais je reste convaincu que cela rend la chanson plus agréable dans tous les sens du terme, et je suis personnellement content de mon texte final, qui reste malgré tout entrainant et relativement orienté.

vlcsnap-2014-09-03-10h09m14s114

En ce qui concerne les dessins et le montage, cela a été un défi d’un tout autre niveau. J’ai en effet souhaité changer de logiciel de montage pour cette vidéo, car j’ai appris à me servir d’un nouveau lors de ma formation : After Effects. Et on peut réellement parler du coup de foudre car je suis complètement tombé sous le charme de ce logiciel. Le découvrir et travailler avec a été un véritable bonheur et il est certain que je continuerai à l’utiliser pour mes prochains travaux, le champ des possibilités semblant relativement grand en terme de création visuelle.
Au niveau des dessins, j’avais d’emblée décider d’en faire moins que pour les deux autres fanmades (80 dessins à chaque fois, c’est juste ingérable, surtout dans mes conditions actuelles de vie). Du coup, j’ai tenté bon gré mal gré de proposer des illustrations plus poussées en terme de colorisation, histoire de leur donner plus de charme. Et sur ce point là, je ne vous cacherai pas que je me suis réellement amusé. Les dessins sont venus tout seuls, avec une facilité déconcertante. Je me suis éclaté à imaginer le Patron dans des positions sexy, ou dessiner les autres personnages (et même le chat, mais ça c’est purement fanservice!). Cela m’a énormément plu et c’est clairement la partie la plus fun et la plus appréciable de cette réalisation.

Le voici donc, le fameux fanmade sur Le Patron tant attendu. J’espère que cette attente n’aura placé la barre trop haut et que cette nouvelle vidéo vous amusera autant que je me suis amusé à la faire. Cela aura été un réel défi pour moi, ainsi qu’un projet dans lequel je me suis beaucoup investi. Bon visionnage!