L'Atelier d'AngelMJ


1 commentaire

La Fille du Mois : Megara (Disney’s Hercules)

L’année dernière, lorsque j’écrivais un article similaire à celui-ci sur la belle Esmeralda (qui était élue Fille du Mois 2017 par ma communauté ;D), j’évoquais un autre personnage de chez Disney qui m’a particulièrement plu à l’époque (et encore maintenant) : Megara. Présente dans l’adaptation très (très (très)) libre du mythe d’Hercule, voici un protagoniste qui coche toutes les cases du personnage réussie.

« Je suis une demoiselle, je suis en détresse et je m’en sortirai seule. Alors bon vent ! ». Dès sa première apparition les bases sont là : Meg ne se laissera pas marcher sur les pieds. Armée d’un déhanché à faire chavirer les cœurs et d’un délicieux sarcasme, la jeune femme va s’attirer l’attention du spectateur à chaque apparition. En tout cas, c’est l’effet qu’elle me fait. Je crois qu’elle est l’un des éléments les plus réussis du film (avec Hadès) car elle confirme une envie de changement dans l’utilisation des personnages féminins chez Disney (le film est sorti entre Le Bossu de Notre Dame et Mulan, deux films déjà traités dans la rubrique Les Filles du Mois. Comme quoi…).

Du coup, je trouve Megara très complète : débrouillarde, intelligente, drôle et taquine, elle se révèle être un vrai moteur du film et ses interactions avec les autres personnages sont toujours très réussis (je ne me lasse jamais de ses joutes verbales avec Hadès). Sans elle, je pense que le film n’aurait pas la même aura et sans doute que mon attachement pour ce dernier ne serait pas aussi fort. Pour tout vous dire, en réalisant le portrait de Megara, je n’ai pas pu m’empêcher de retourner voir Hercule une énième fois !

Bref, encore une héroïne Disney qui reste d’actualité et que le temps ne rend que meilleure. En vérité, je pense qu’un jour je parlerai plus en détails d’Hercule car je trouve que c’est un Disney peu estimé (comme Kuzco également) alors qu’il est bourré de bonnes choses.

Publicités