L'Atelier d'AngelMJ


8 Commentaires

Sonic Generations : On est invincible à 20 ans!

Si niveau cinéma je suis plein dans ma période Avengers, niveau jeu-vidéo je suis en pleine période Sonic. Depuis que j’ai (re)joué à Sonic Adventure (et malgré les crises de nerfs que cela a entraîné), je suis à fond sur cette série en ce moment. J’ai donc eu l’occasion de faire Sonic CD le mois dernier et j’ai embrayé sur le dernier en date : Sonic Generations.
Cet épisode est un peu particulier car il a été réalisé à l’occasion des 20 ans de la mascotte de SEGA. Le jeu propose de parcourir des niveaux emblématiques de la série depuis sa création au travers de 2 gameplays différents : celui du Sonic « Classic » et celui du Sonic « Moderne ».
La série des Sonic a été mise à mal depuis son passage en 3D et ce à forte raison (c’est quelqu’un qui a fait Sonic Adventure récemment qui vous le confirme!). Pourtant de mon point de vue, elle a toujours réussi à garder son identité ainsi qu’un certain charme. A ce niveau, Sonic Generations est un pur délice à parcourir car malgré les lacunes habituelles avec Sonic « Moderne » (maniabilité et caméra), le jeu est une vraie pépite en terme de direction artistique, de level design, et de fan service en tout genre.

Le jeu se divise en 3 sessions de 3 mondes représentant les 3 générations de Sonic : la génération 16 bits, la génération 128 bits, et la génération HD. Cette dernière restant assez mystérieuse pour moi, j’ai par contre pris mon pied sur les 2 autres qui m’ont ravivé de vieux souvenirs : parcourir les tuyaux de Chemical Plant, dévaler les rues de San Francisco coursé par un camion fou, escalader les tours de Sky Sanctuary… Le tout avec des graphismes supers et des musiques remixées qui sont proprement excellentes (dixit le type qui écoute en boucle la BO du jeu depuis une semaine!!).

Donc pour le coup je me suis bien éclaté sur cet épisode. Il est pas parfait (j’ai joliment insulté Sonic « Moderne » quand il sautait n’importe comment…) mais il a un charme fou et constitue un bel hommage à la saga! Dommage que Mario n’est pas eu droit au même traitement pour ses 25 ans, il le méritait aussi… Mais bon…

Pour l’illustration, j’ai eu envie de changer un peu et est ressorti mes vieux Pantone (vous savez les feutres qui coûtent un bras…!). Le truc qui est délicat quand tu dessines à la main, c’est que quand tu loupes ton encrage, ben tant pis! C’est pas comme sur Photoshop où tu peux remonter dans l’historique!
Enfin… on peut toujours bidouiller par la suite sur l’ordinateur mais j’avais envie de vous servir un dessin « brut », à l’ancienne. J’ai juste trafiqué la couleur du Sonic « Moderne » car même après plusieurs touches de Pantone, je n’arrivais pas à l’assombrir assez.

Prochain à passer sur le grill : Sonic Colours (qui me permettra, au passage, de sortir ma pauvre Wii de sa léthargie…).


Poster un commentaire

Sonic CD : Nom de Zeus!

Comme vous aviez pu le découvrir ici, j’ai hésité à prendre Sonic CD sur le PSN pour des raisons plutôt obscures… Le fin mot de l’histoire c’est que j’ai finalement pris le jeu et que je ne le regrette absolument pas!

Plutôt fan des épisodes 2D de Sonic, j’ai été ravi de retrouver la prise en main du premier épisode sorti sur Mega Drive. Le hérisson se manie bien, possède 2 types de turbo et fonce toujours à fond les ballons.
Au niveau de la forme, on dirait un Sonic 1.5 (j’aime pas trop ce genre de terme mais ça parle à certains) : 3 zones par mondes, toujours les mêmes objets, le même « style » de monde. Bref, Sonic CD a, à ce niveau, un arrière goût de suite facile…

Pourtant j’ai vraiment été surpris par la fond du jeu. En fait, l’ensemble est structuré de manière à ce que le joueur ait le choix entre foncer toujours tout droit et aboutir à une « mauvaise fin », ou alors prendre le temps de parcourir les gigantesques niveaux à la recherche des panneaux de temps afin de voyager dans le passé et le futur, et ainsi mettre un terme aux installations du Dr. Eggman et de son acolyte Metal Sonic.
Le principe du voyage dans le temps est vraiment très agréable. On peut ainsi visiter un même niveau au présent, passé et dans deux versions de futur différentes, en fonction de vos actions dans le passé. Bref, ce Sonic m’a paru vraiment complet et le rend de ce fait très amusant à parcourir.

Pour conclure, je dirais que je regrette d’avoir tant hésité à faire l’acquisition de ce jeu. Très agréable à jouer, très joli avec des musiques très sympathiques (j’ai une petite préférence pour la version japonaise…) et univers riche et complet. Si je reste un grand fan du premier épisode, Sonic CD arrive juste derrière le jeu éponyme, surpassant selon moi les secondes aventures du hérisson bleu (j’aime moyennement Sonic 2…).

Quant à l’illustration, je dois dire que je suis assez fier de moi. Je sais pas ce qui s’est passé, j’ai du prendre un dopant sans le savoir, mais je trouve ce dernier dessin particulièrement réussi! J’espère continuer à m’améliorer ainsi!


7 Commentaires

Sonic CD : Achètera ou achètera pas?

Depuis que je joue aux jeux vidéos, il est vraiment très rare que je ne prenne pas le temps de terminer chacun de mes jeux à fond (exceptés quelques RPGs un peu casse-burne ou les jeux musicaux et leurs chansons finales impossibles!).

Et dès que j’ai eu une PS3 et que j’ai découvert le système de trophées, on peut dire que j’ai trouvé un bon moyen de conserver mes habitudes de joueur! Ce qui m’amène toutefois à avoir par moment de drôles de questionnements avec moi-même lors de l’achat de certains jeux, en l’occurrence Sonic CD ici.

Bon… J’exagère un peu pour Sonic 1 et 2, mais Adventure est une vraie plaie à terminer à 100% à cause de la caméra toute pourrie! Et aussi à cause de la Mission 53 de Sonic… Mais je préfère ne pas en parler ^^ »

Et avec tout ça, j’ai plus que 2 jours pour me décider pour Sonic CD… Dilemme, dilemme…