L'Atelier d'AngelMJ


10 Commentaires

Aladdin dans un autre univers : Suite et Fin

Hello les gens!

Je vous avais parlé il y a quelques semaines d’un projet de dessin que j’ai réalisé au cours de ma formation autour des personnages d’Aladdin. Pour rappel, il s’agissait de représenter les protagonistes dans un autre contexte, de leur trouver un design cohérent et finalement de réaliser une mise en scène avec 3 d’entre eux. Après validation de mes personnages, il me fallait maintenant me pencher sur une idée pour la fameuse mise en scène, tout en sachant que l’exercice avait pour objectif de nous faire découvrir le digital painting (la mise en couleur par informatique). Deux méthodes nous étaient proposées : soit coloriser notre image à partir d’aplat de couleurs, puis y incruster les ombres et les lumières, soit coloriser en « niveau de gris », c’est-à-dire d’abord poser les ombres et les lumières pour enfin coller les couleurs dessus. Etant relativement familier avec la première méthode (c’est celle que j’utilise pour tous les dessins présents sur ce blog et ailleurs…), j’ai fait le choix de la méthode « niveau de gris », afin de tester de nouvelles techniques et voir ce que cela pouvait éventuellement donner.

L’exercice n’a pas été des plus simples! La difficulté de cette méthode et de partir d’une base vierge (grise) et de construire les personnages à l’aide des ombres et des lumières. C’est un vrai travail de modelage plus que de peinture, et je vous avoue avoir eu beaucoup de difficultés à reconstruire mes personnages en me basant uniquement sur les critères énumérés au dessus. Ainsi, ce fut un travail laborieux, parfois même irritant, ne parvenant pas à de bons résultats ou à ceux souhaités. Il est vrai que je m’attaquais à une technique nouvelle et très différente de celle que j’utilise d’habitude, et cela m’a pas mal déstabilisé.

Résultat des courses, j’ai tout de même réussi à aller au bout de mon projet, sans pour autant en être complètement satisfait. Il est clair que mon dessin comporte beaucoup de lacunes en terme de rendu. Mon prof m’a toutefois encouragé à continuer à pratiquer cette méthode à l’occasion, le résultat étant pour lui très satisfaisant pour une première fois. Je pense qu’en effet, je tenterai à l’occasion de refaire une illustration du même style, mais sans doute sur un projet plus « petit », avec par exemple un seul personnage. Ce fut donc un expérience intéressante, mais difficile et qui va me demander encore de la pratique et de l’investissement. En attendant, je vous laisse découvrir ma composition.

Et à ceux qui me lisent et colorisent sur informatique, quelle est votre méthode de prédilection?

Compo01b