L'Atelier d'AngelMJ

Le Prénom : Le feu aux poudres

2 Commentaires

Vendredi soir dernier, j’ai réalisé durant ma soirée cinéma hebdomadaire un « combo gagnant » : à savoir deux très bons films à la suite (ça se fait rare…!). Il s’agit d’Avengers (dont je parlerai plus tard car j’ai trèèèès envie de dessiner Black Widow et Hawkeye) et Le Prénom, dont il est question ici.

Le Prénom, ou comment transformer un simple repas marocain entre amis en soirée de règlement de comptes! Car suite à une divergence d’opinion autour du prénom que compte donner Vincent (joué par Patrick Bruel) à son futur enfant, les non-dits et vieilles rancunes vont commencer à émerger, et tout le monde va en prendre pour son grade! Le fameux prénom n’est donc finalement qu’un déclencheur, qui va donner lieu à une série de dialogues et de révélations plutôt cocasses!

En terme de comédie, je ne suis vraiment pas difficile. Je n’attends qu’une seule chose : rire. Le scénario peut avoir des torts, les acteurs ne pas être excellents… A partir du moment que je glousse sans retenue devant ma projection, alors c’est gagné! Et on peut dire que je ne suis pas gêné d’éclater de rire devant Le Prénom, ainsi que le reste de la salle.
Les textes, plutôt verbeux mais bien écrits, font mouches à chaque fois et donnent beaucoup de consistance aux différents personnages. Les révélations vont crescendos et plus on avance, plus on a du mal à croire ce que l’on entend tant cela devient énorme!

Bref, j’ai vraiment passé un excellent moment devant cette comédie (j’irai presque la revoir tiens!). Elle m’a beaucoup fait penser à une autre film, Carnage, sorti l’année dernière (et qui m’avait également beaucoup plu). A la différence qu’ici, les personnages se connaissent tous et que cela donne lieu à des dialogues beaucoup plus personnels.
En tout cas, si aller voir des comédies au cinéma ne va pas à l’encontre de vos principes, jetez-vous sur Le Prénom!

Je n’avais pas beaucoup d’idées pour illustrer cet article, je vous partage donc une réflexion que je me suis faite pendant la projection…

Publicités

2 réflexions sur “Le Prénom : Le feu aux poudres

  1. Rester « bloquéE dans le canapé », c’est pour les feignasses ou les femmes en mauvaise santé. Une femme peut parfaitement participer à une réunion à 9 mois de grossesse. La tentation de se faire pomponner est toutefois souvent plus forte. Se déplacer est encore tout à fait possible, quoiqu’évidemment plus fatigant mais rien n’empêche d’aller faire ses courses à l’épicerie du coin voire même à carrefour aux heures creuses.

    • Très certainement ^^

      Mais de ce que j’en ai vu dans mon entourage, c’était pas la grande forme passé les 8 mois et demi! Après chacune est différente, disons que la réflexion m’est venue spontanément!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s