L'Atelier d'AngelMJ

Cinéma : Bilan de la 3e semaine d’Octobre

7 Commentaires

Depuis que j’ai déménagé sur Grenoble le temps de ma formation, et étant à deux minutes à pied du cinéma, j’ai eu tendance à aller voir des films comme un boulimique (genre tous les soirs… ne me jugez pas!). Du coup, difficile de faire un article pour chaque film que j’ai vu, donc je ressors la carte de la compilation de critiques (je préfère ça que de sortir des critiques alors que les films ne sont plus à l’affiche…).

CaseGoneGirl

Gone Girl : Bon, là je crois que je tiens un des meilleurs films de l’année 2014. Gone Girl est un thriller à tiroirs haletant, avec un excellent scénario, une mise en scène maîtrisée de bout en bout et des acteurs vraiment convaincants (Rosamound PIKE, performance de folie!). J’ai été vraiment surpris par la manière dont se déroule le film, ainsi que la profondeur de la psychologie des différents personnages. Les dernières minutes sont juste excellentes et la conclusion corrosive à souhait. Bref, tout ce que j’aime. Faut vraiment le voir les gens, surtout si vous aimez le genre et le travail de David FINCHER.

CasePapa

Papa was not a Rolling Stone : Je suis allé voir ça entre deux séances, sans trop savoir de quoi ça parlait, et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Et franchement, je l’ai trouvé assez mauvais. Il s’agit d’un biopic et pourtant, je n’ai pas cru une seule seconde à ce qui se déroulait devant mes yeux. Je ne sais pas si c’est un problème d’acteurs ou de personnages, mais les différents protagonistes ne sont pas du tout crédibles et cela dessert vraiment une histoire qui peine à trouver un fil conducteur et un intérêt. Plus d’une heure trente à remuer dans mon siège et attendant que mon calvaire finisse. A noter que pour la première fois depuis très longtemps, j’étais tout seul dans la salle. Ca veut bien dire ce que ça veut dire. A éviter.CaseMommy

Mommy : En règle générale, je suis très méfiant avec les films palmés à Cannes, car ce sont souvent des productions prétentieuses et me plongeant, pour la plupart, dans un profond ennui. Mommy est clairement l’exception à la règle. Au delà d’être un bon film, c’est avant tout un beau film. Il y a pas un poil qui dépasse, c’est filmé de manière quasi-parfaite, que ce soit au niveau des cadres, des jeux de lumières, de la mise en scène… A ce niveau, c’est un modèle à suivre. La bande originale est tout simplement divine et les acteurs sont bluffants, particulièrement les rôles féminins. L’histoire sera peut être le seul obstacle à votre appréciation car plutôt dramatique et relativement défaitiste. Mais il y a une vraie justesse dans le traitement, ainsi qu’un équilibre rigoureux entre les instants légers et ceux un peu plus durs. Clairement la belle surprise de cette fin d’année et un vrai bijou dans sa catégorie. A voir au moins une fois.CaseLaby

Le Labyrinthe : Voici le dernier né des adaptations de littérature adolescente. Si j’aime énormément Hunger Games et ait plutôt apprécié Divergente, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce film. Dans l’ensemble, il y a ce qu’il faut de matière pour alimenter une nouvelle trilogie et assez de questions laissées sans réponses pour donner envie de voir la suite. La direction artistique est plutôt réussie et l’univers dépeint assez crédible. Par contre, il y a un vrai problème avec la direction des jeunes acteurs qui, pour la grosse majorité, jouent extrêmement mal (ou alors c’est un problème de dialogues car les échanges manquent vraiment de crédibilité). De plus, on pourra lui reprocher sa désagréable tendance à créer un faux suspense, genre cacher des informations au héros (et accessoirement à nous) alors que tout le monde semble au courant dans l’histoire… C’est un peu la technique du pauvre pour le genre et ça donne souvent lieu à des scènes ridicules. Mais bon, on va dire que ça fait son office et que si vous aimez ce type de récit, vous n’avez aucune raison de vous priver.CaseLou

Lou! : Alors là… J’ai un gros, gros cas de conscience. Lou! est un film dont j’aimerais dire beaucoup de bien. La direction artistique est absolument merveilleuse, on sent que c’est une adaptation de BD et que c’est fait par des personnes qui aiment vraiment ce média (et l’aimant aussi, j’y suis forcément sensible). Décors oniriques, passages en animation japonaise (oui madame! Et ça pête!), une mise en scène qui fourmille de bonnes idées (les faux épisodes des Feux de l’Amour, adorables) des personnages loufoques et attachants ainsi que des dialogues bien trouvés, Lou! avait tout pour devenir un de mes coups de coeur de l’année 2014. Seulement voilà, le film est beaucoup trop long par rapport à ce qu’il a à raconter et on sent que tout s’essouffle passé la moitié du récit. Alors que j’étais comme un gosse durant la première heure, j’ai vu mon attention périr au fur et à mesure que le scénario essayait désespérément d’arriver à une conclusion qui se fait attendre. Du coup, je suis très partagé concernant mon avis général. J’ai envie de défendre le film pour son audace artistique, ainsi que la naïveté assumée qui s’en dégage. Malheureusement, le scénario en demi-teinte ne permet pas d’être à 100% derrière cette production. A mon grand regret, vraiment.
CaseNinjaNinja Turtles : Dans la catégorie « je me fais casser par toutes la presse spécialisée, ainsi que les fans hardcores », Ninja Turtles est sans doute le meilleur candidat de cette année. Qu’en est-il vraiment? Etant moi-même assez fan de l’univers des tortues (j’adorerais découvrir les Comics), je m’attendais vraiment à une immonde bouse, aux vues des images et autres trailers que j’avais pu voir avant sa sortie. Finalement, ce pauvre film ne mérite pas tout le tapage que l’on fait autour, vu qu’il s’agit purement et simplement d’un divertissement tout public et qui ne prétend pas à plus. Le scénario tient sur une feuille de papier-cul, l’humour est primaire (des blagues avec des pets… super…), les personnages sont lisses et interchangeables (Michelangelo toujours aussi chiant)… Mais bon ça se regarde, surtout grâce aux scènes d’actions qui sont relativement bonnes (le combat de Splinter et la descente de la montagne valent le coup d’oeil)… Du divertissement hollywoodien de base que l’on regarde avec un certain plaisir coupable pour l’oublier immédiatement après être sorti de la salle. Pas de quoi en faire tout un foin…

 

Publicités

7 réflexions sur “Cinéma : Bilan de la 3e semaine d’Octobre

  1. Angel MJ avec de la barbe ! Ça change mais j’aime bien ;-)

  2. C’est chouette comme article que tu réunisses tout !! J’adore le principe ! Comme ça je sais si je me déplace au ciné ou pas, si j’achète le DVD ou pas, si je squatte le blu-ray de mon beau-père ou pas :D
    Et je ne te juge pas, taré va ! Ciné tous les soirs !

  3. Vu que tu aimes bien aller voir des films c’est cool que tu sois proche d’un cinéma :3 (la dernière fois que j’ai vu un film c’était y’a des années au Pathé Chavant à Grenoble, j’suis pas très films XD) donc profites en bien ;)

  4. Quel était la cible principale pour « les tortues » ? Je ne pense pas qu’il a été fait pour les hardcores fans mais plutôt pour les minots de dix douze ans, donc le niveau ne doit pas être top et c’est normal. Mais j’admets vouloir le voir uniquement pour le coté visuel qui doit en jeter pas mal ! Merci pour cet article
    l’otaku poitevin

  5. Whouaf, on se dispute la première place du nombre d’heures passés au cinéma cette année ? =P

    L’avantage est qu’on brasse assez large car je n’ai vu que Gone Girl et Le Labyrinthe dans ceux que tu cites :)

  6. Pingback: Bilan Cinéma 2014 : L’heure du changement? | L'Atelier d'AngelMJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s